Attentat de Nice : entre Cazeneuve et une policière, c'est parole contre parole

Dix jours après l'attentat de Nice, Bernard Cazeneuve porte plainte pour diffamation contre la policière responsable de la vidéo surveillance. Elle accuse le ministère d'avoir exercé des pressions sur elle.

France 3

Les accusations émanent de cette policière municipale, Sandra Bertin, responsable du réseau de caméras de Nice. Dans les colonnes du Journal du Dimanche, elle accuse le ministère de l'Intérieur d'avoir fait pression sur elle pour modifier un rapport sur le dispositif de sécurité le 14 juillet à Nice. Deux personnes sont venues dans son bureau le lendemain de l'attentat. L'une d'elles lui a demandé de faire apparaître sur certains endroits des positions de la police nationale qui n'apparaissent pas, selon elle, sur les vidéos.

"C'en est trop" pour Cazeneuve

Bernard Cazeneuve a annoncé qu'il allait porter plainte pour diffamation. "Je suis tout à fait serein. Je sais qu'aucun membre de mon cabinet n'a jamais été en contact" avec Sandra Bertin, a affirmé le ministre ce dimanche soir sur France 2. Le procureur de la République de Paris a déclaré que c'est sous son autorité et pour les besoins de l'enquête que deux brigadiers ont été envoyés à Nice. Ce soir, la policière municipale annonce faire un signalement au procureur pour faux en écriture publique.

Le JT
Les autres sujets du JT