Cet article date de plus d'un an.

Quatre personnes "d'origine tchétchène", suspectées de préparer une action violente, ont été interpellées dans le Bas-Rhin

Une enquête préliminaire du parquet national antiterroriste (Pnat) relative à des suspicions de préparation d'action violente a été ouverte, a appris France Télévisions de sources concordantes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le logo de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), où siège le service de renseignement français, le 5 novembre 2018. (ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / AFP)

Quatre jeunes "d'origine tchétchène" ont été interpellés, mercredi 26 mai, dans le Bas-Rhin par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dans le cadre d'une enquête préliminaire du parquet national antiterroriste (Pnat) relative à des suspicions de préparation d'action violente, a appris France Télévisions de sources concordantes. Les suspects ont été interpellés à Strasbourg et Schiltigheim.

Depuis plusieurs mois, après l'assassinat mi-octobre du professeur Samuel Paty par un jeune réfugié tchétchène, Abdoullakh Anzorov, les autorités françaises ont mis l'accent sur les Tchétchènes de France, en accélérant les procédures d'expulsion de ceux qui sont soupçonnés de radicalisation islamiste. Fin avril, trois personnes, deux originaires de Russie et une de Géorgie, pour partie issues de la communauté tchétchène, avaient été mises en examen et écrouées pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle" et "financement du terrorisme".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Antiterrorisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.