Attentat de Bruxelles : une famille témoigne, un an après

Un an après l'attentat de Bruxelles, France 3 a retrouvé une famille franco-belge. Les parents ont tout fait pour libérer la parole de leurs quatre enfants.

Ils jouent avec la même insouciance qu'avant les attentats. Pourtant à l'aéroport de Bruxelles, ces enfants ont vu la mort en face. Ce regard rempli d'inquiétude, c'était celui de Liza, leur mère, que nous avions rencontré il y a un an. Le 22 mars 2016, sa famille enregistrait ses bagages à quelques mètres de la première explosion. Dès leur retour chez eux, les enfants ont alors immédiatement écrit un texte pour leurs camarades d'école.

Liza rencontre des mères de jihadistes

Aujourd'hui encore, les enfants n'ont rien oublié de l'horreur de ces attentats. Essayer d'oublier, mais vivre aussi plus que jamais après être passé si près de la mort. Comme un besoin vital de créer des liens avec les autres, Liza rencontre des mères de jihadistes, participe à des actions citoyennes ou anime des rencontres entre jeunes. Une génération encore marquée par les attentats. Demain, mercredi 22 mars, ils se rendront place de la Bourse, une fleur à la main, en hommage aux 32 victimes et plus de 400 blessés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sous son nom de guerre \"Abou Ahmad\", ce jihadiste de 32 ans est soupçonné d\'avoir télécommandé depuis la Syrie les attentats de Paris et de Bruxelles.
Sous son nom de guerre "Abou Ahmad", ce jihadiste de 32 ans est soupçonné d'avoir télécommandé depuis la Syrie les attentats de Paris et de Bruxelles. (JOHN THYS / AFP)