Attentat à l'aéroport de Bruxelles Zaventem : le témoignage de Walter Benjamin, rescapé

Nous sommes mardi 21 mars. Demain, cela fera un an que les attentats de Bruxelles ont eu lieu. Deux attentats simultanés : un à l'aéroport Zaventem, l'autre dans le métro. 32 personnes ont perdu la vie, 40 ont été blessées. Un hommage leur sera rendu demain.  

FRANCE 3

Walter Benjamin est l'une des victimes de l'attaque de l'aéroport, il a perdu une de ses jambes, et se rappelle de tous les détails comme si c'était hier. "Tout a basculé en une seconde le 22 mars, le jour où ma vie a pris un nouveau tournant", explique ce dernier. Depuis l'attentat, c'est la première fois que Walter Benjamin retourne à l'aéroport de Bruxelles. Ici même où le 22 mars 2016, il a perdu une jambe dans l'explosion.

"Il n'y avait que des morts autour de moi"

"Ma jambe, elle, explose, elle se retrouve là-bas, à quelques mètres. Et à côté de moi, il y a un homme qui perd sa tête. Sa tête explose, elle se retrouve aussi là-bas quelque part. Il y avait que des morts autour de moi, des gens brûlés. Et c'est un véritable miracle, parce qu'en fait je suis le seul qui est vivant. Et on sent qu'on perd le contrôle sur soi-même quand en fait la mort nous appelle", explique-t-il. Celui qui l'a sauvé, c'est lui : Hassan. Il est électricien, salarié de l'aéroport de Bruxelles. Ce jour-là, il vient de prendre son service quand le kamikaze se fait exploser. Il est indemne. Il se précipite alors au secours des blessés.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'aéroport de Zaventem, à Bruxelles, lors de l\'attentat du 22 mars 2016.
L'aéroport de Zaventem, à Bruxelles, lors de l'attentat du 22 mars 2016. (FRANCOIS LENOIR / REUTERS)