VIDEO. Moussa Coulibaly a-t-il des complices prêts à frapper ?

L'enquête se poursuit sur l'agresseur de trois militaires à Nice. L'homme devrait être interrogé par la DGSI jeudi. En attendant, les enquêteurs se penchent sur son parcours

France 3

Appréhendé après l'agression de trois militaires en faction devant un centre communautaire juif, mardi 3 février à Nice, Moussa Coulibaly est attendu dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) jeudi 5 février. "Selon nos informations, Moussa Coulibaly devrait arriver demain dans les locaux de la DGSI. Moussa Coulibaly serait donc toujours dans les locaux de la PJ de Nice", explique Manon Bougault, en direct devant les locaux de la DGSI.

"Des images accablantes"

Face aux enquêteurs, l'homme "nierait toute implication dans l'agression", poursuit la journaliste. "Mais de leur côté, les enquêteurs disposeraient d'un élément crucial : les images des caméras de surveillance installées près du lieu de l'agression. Ces images seraient accablantes, selon les enquêteurs."
Ils s'intéressent aussi au parcours du suspect : a-t-il agi seul ? Faisait-il partie d'un réseau ? Dispose-t-il de complices prêts à intervenir ? Plusieurs de ses proches ont été interrogés ce matin. "La garde à vue du jeune homme devrait durer jusqu'à samedi", conclut Manon Bougault.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les forces de l\'ordre patrouillent devant le bâtiment où Moussa Coulibaly a agressé à l\'arme blanche trois militaires, mercredi 4 février 2015. 
Les forces de l'ordre patrouillent devant le bâtiment où Moussa Coulibaly a agressé à l'arme blanche trois militaires, mercredi 4 février 2015.  (VALERY HACHE / AFP)