Attaque de Notre-Dame : l'assaillant affirmait être "un soldat du califat"

Ce mardi 6 juin un assaillant s'en est pris à des policiers à l'aide d'un marteau sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Nathalie Pérez, journaliste de France 3 fait le point en direct.

FRANCE 3

On en sait plus sur l'attaque qui a visé un groupe de policier, ce mardi 6 juin, au pied de Notre Dame à Paris. L'homme se présente comme un combattant du groupe de l'Etat islamique. Il s'agit d'un Algérien d'une quarantaine d'années et portait sur lui une carte d'étudiant à son nom. "Il était inscrit dans une université parisienne", indique la journaliste. Autre élément qui prouve bien que l'assaillant avait l'intention de commettre un acte terroriste. "Il aurait crié 'C'est pour la Syrie' et une fois à terre, selon les policiers, il aurait affirmé qu'il était un soldat du califat", relate Nathalie Pérez.

Le quartier bouclé

Alors les policiers ont pris toutes les précautions. Mais pour s'assurer qu'il n'y avait pas de complice, les policiers ont confiné quelque 900 personnes à l'intérieur de la cathédrale. "Et en ce moment même, les touristes sont en train de sortir au compte-goutte. Quant au périmètre de sécurité qui avait été installé dans le quartier, il est progressivement levé en ce moment même", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 6 juin 2017.
Le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 6 juin 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)