Cet article date de plus de neuf ans.

Sequedin : des détenus ont refusé de réintégrer leurs cellules

Une soixantaine de détenus de la maison d'arrêt de Sequedin dans le Nord ont refusé de réintégrer leurs cellules pendant plusieurs heures ce lundi. Un mouvement d'humeur pour réclamer la baisse du prix des cantines et un menu Hallal. Tout est rentré dans l'ordre en début de soirée.
Article rédigé par Baptiste Schweitzer
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Maxppp)

Le mouvement d'humeur a commencé lundi en milieu
d'après-midi. Une soixantaine de détenus de la maison d'arrêt de Sequedin –
près de Lille dans le Nord – ont refusé de réintégrer leurs cellules à l'issue
de la promenade.

La situation est restée calme tout au long de l'après-midi
et finalement les protestataires ont accepté de regagner leurs cellules. Les
équipes régionales d'intervention et de sécurité, le GIGN des prisons étaient
toutefois prêtes à intervenir.

Selon Cédric Deprez,
délégué régional FO-Pénitentiaire joint par France Info, les détenus réclamaient "une baisse du
prix des cantines et ont aussi parlé de menu Hallal
". "Ils ont fait
savoir que le prix des menus était trop cher ce qui est surprenant puisqu'il y
a depuis quelques années une liste de cantine avec des prix inférieurs à ceux
de la grande distribution
", a expliqué Cédric Deprez qui précise par
ailleurs que ce n'est pas la première fois que cela arrive sur Sequedin : 

"Une fois, des
détenus avaient refusé de réintégrer pour avoir une barre de traction en
promenade"

 

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.