Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Un écolo se baigne à La Réunion sur les lieux d'attaques de requins

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Camille Tahar - France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Didier Derand a nagé 4,6 km. Il a voulu montrer que le squale n'était pas dangereux pour les baigneurs. 

ATTAQUES DE REQUINS - Il a bravé le danger et nagé dans le territoire des requins. Didier Derand, un écologiste de 55 ans, a voulu montrer que le squale n'était pas dangereux pour les baigneurs en nageant sur les lieux d'une attaque, dimanche 19 août. Accompagné de cinq nageurs, il est entré dans l'eau sous le regard des journalistes et de quelques surfeurs, très hostiles au requin, avec lesquels il a eu un échange un peu vif. En deux ans, les requins ont fait trois victimes à La Réunion, et ont blessé gravement deux autres personnes.

C'est pour sensibiliser l'opinion publique qu'il a décidé de nager 4,6 km, équipé de palmes et d'un masque, dans la réserve marine entre les plages de Boucan Canot et de Roches, où des requins ont tué deux surfeurs l'an dernier. Il s'agit d'un parcours en pleine mer, derrière la barrière de corail, dans une eau profonde de 15 à 20 mètres.

Au bout d'une heure d'observation dans l'eau, ce qui l'a marqué, c'est davantage l'absence de poissons que la dangerosité des squales. Il invite les élus à "mettre un masque et à venir voir" et propose même de leur "fournir le canard gonflable". Ce délégué de la fondation Brigitte Bardot dans cette île de l'océan Indien, pharmacien de métier, a cependant nagé un peu moins longtemps que prévu : une heure, au lieu des 2 h 30 espérées, "en raison du froid". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.