Rennes : ouverture d’une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration" près de trois semaines après la disparition d’une jeune femme de 28 ans

Céline Vervaele a disparu le week-end du 13-14 mars dernier. L’ouverture de cette information judiciaire doit permettre de déployer de nouveaux moyens dans cette enquête. 

Article rédigé par
Avec France Bleu Armorique - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les policiers lors de la battue organisée pour retrouver Céline Vervaele, le vendredi 19 mars. (NARJISSE EL GOURARI / MAXPPP)

Une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration" a été ouverte par le parquet de Rennes (Ille-et-Vilaine), près de trois semaines après la disparition d’une femme de 28 ans, a appris France Bleu Armorique jeudi 1er avril. L’ouverture de cette information judiciaire va permettre de déployer de nouveaux moyens dans cette enquête.

Céline Vervaele a disparu le week-end du 13-14 mars dernier. Selon son compagnon, elle avait quitté le domicile conjugal à Rennes la veille de sa disparition. Elle est partie sans téléphone portable ni carte bancaire. Quelques jours après sa disparition, des battues avaient été organisées dans le secteur de la Prévalaye, où la militante écologiste a l’habitude de se promener. Le fleuve de la Vilaine a aussi été sondée, indique France Bleu Armorique. Un appel à témoins a également été lancé par la police nationale qui précise qu'elle a les "cheveux blond-roux", "les yeux bleus", des "lunettes et des tâches de rousseur".

La police a lancé un appel à témoins pour retrouver Céline Vervaele. (POLICE NATIONALE DE RENNES)

Une personne affirme avoir pris Céline Vervaele en auto-stop mardi 16 mars sur la commune de Saint-Grégoire. Pour l’instant, "ce témoignage n’a pu être corroboré par d’autres éléments accréditant avec davantage de certitude une disparition volontaire", indique le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc. Il précise par ailleurs, qu’"aucun élément" ne permet d’associer le compagnon de cette dernière à sa disparition. Le couple qui se connaissait depuis huit ans se posait des questions sur une éventuelle séparation. La jeune femme a évoqué, dans une lettre, une relation avec un autre homme.


En cas d’informations, vous pouvez contacter la police nationale au 02 99 79 87 87.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.