Quand le curé de Saint-Lizier dérobait le fruit du denier

L'ancien curé de la paroisse de Saint-Lizier, dans l'Ariège, a reconnu qu'il avait détourné le produit du denier du culte et des ventes de bougies votives pendant plusieurs années. Le préjudice est estimé à 700.000 euros.

(La cathédrale de Saint-Lizier, dans l'Ariège. © Maxppp)

Comme un écho de son châtiment, c'est devant le tribunal de Foix que l'ancien prêtre aura à répondre de son forfait. L'ex-curé de Saint-Lizier dans l'Ariège, âgé de 80 ans, a reconnu devant le procureur de la République qu'il avait détourné à son profit le produit du denier du culte et celui de la vente de bougies votives. Au total, le religieux a empoché près de 700.000 euros (600.000 sur la quête et 100.000 pour les bougies). Indication intéressante sur le niveau des dons, il aura mis 26 ans à se constituer ce joli bas de laine, de 1987 à 2013. 

Caisses vides

Le successeur du vieil homme a découvert après son départ en retraite que les caisses de la paroisse de Saint-Lizier ne contenaient que de la poussière et des toiles d'araignées. La mauvaise surprise a débouché sur une plainte de l'association diocésaine de Pamiers, dont dépend la paroisse dépouillée.

Saisie de 656.000 euros

Les enquêteurs de la brigade de recherche de Saint-Girons n'ont eu aucun mal à prouver les détournements systématiques et le suspect est passé à la confession judiciaire. N'étant pas chargée de statuer sur la peine punissant le péché de luxure, la Justice a effectué une saisie conservatoire de 656.000 euros sur le compte en banque du religieux. En attendant un procès, bien temporel celui-là.