Cet article date de plus d'un an.

Enseignante tuée à Saint-Jean-de-Luz : les mystères du drame se dévoilent

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Enseignante tuée à Saint-Jean-de-Luz : les mystères du drame se dévoilent
Enseignante tuée à Saint-Jean-de-Luz : les mystères du drame se dévoilent Enseignante tuée à Saint-Jean-de-Luz : les mystères du drame se dévoilent (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - T.Cuny, A.Lay, D.Basier, N.Perez, P.Aubert, T.Breton, France 3 Nouvelle-Aquitaine, @RevelateursFTV, N.Sadok
France Télévisions
Deux jours après le meurtre d’une professeure d’espagnol par son élève à Saint-Jean-de-Luz, les faits s’éclairissent quant aux circonstances du drame.

Au même moment, partout en France, une minute de silence a été respectée en hommage à Agnès Lassalle, 53 ans, tuée mercredi 22 février par l’un de ses élèves. Devant le lycée Saint-Thomas d’Aquin de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques), quelques fleurs sont déposées en mémoire de l’enseignante assassinée. “Il était, pour moi, normal”, témoigne une lycéenne au sujet du mis en cause avec qui elle a discuté deux heures avant son passage à l’acte. À 9h45, en cours d’espagnol, l’élève s’est levé avec un rouleau de sopalin à la main, avant de se diriger vers Agnès Lassalle et de sortir un couteau. “Il lui a porté un coup en levant la main droite”, précise Jérôme Bourrier, procureur de la République de Bayonne.

Une animosité avec la professeure

Le jeune homme passe ensuite dans une salle de cours voisine. Deux professeurs lui demandent alors de poser son couteau au sol, ce qu’il consent à faire. “J’ai ruiné ma vie, tout est fini”, aurait-il alors déclaré. Au commissariat, le jeune homme a commencé à donner des explications sur son geste. Il dit avoir développé une forme d’animosité avec cette professeure car ses résultats étaient moins bons que dans les autres matières. L’audition est toujours en cours devant les enquêteurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.