Seine-Saint-Denis : un policier cité à comparaître le 4 mars prochain pour des propos racistes lors d'une interpellation

"Un bicot comme ça, ça ne nage pas", avait déclaré le policier en désignant une personne d'origine nord-africaine. Ces propos avaient été filmés.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le tribunal de grande instance de Bobigny, en Seine-Saint-Denis. (SUZANNE SHOJAEI / FRANCE-BLEU PARIS)

Un policier accusé d'avoir tenu des propos racistes est cité à comparaître devant le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis) le 4 mars prochain, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de l'AFP. La citation à comparaître a été rédigée par le parquet et sera "prochainement" transmise aux parties, indique cette source.

L'intervention filmée par un journaliste

Le fonctionnaire avait tenu des propos racistes après une interpellation dans la Seine à l'Île Saint-Denis, comme le révélait le site d'information engagé "Là-bas si j'y suis" dans une vidéo."Un bicot comme ça, ça ne nage pas", avait déclaré le policier en désignant une un homme d'origine nord-africaine. Ce dernier avait été repêché dans la Seine après avoir plongé pour échapper à la police. 

>>> "Tout le monde le sait, le voit et le subit" : des policiers racontent le racisme dans leurs rangs.

La police des polices avait été saisie le dimanche 26 avril après la diffusion des images accablant le policier tournées par le journaliste Taha Bouhafs. "Le racisme n'a pas sa place dans la police républicaine", avait réagi sur twitter le ministre de l'Intérieur de l'époque Christophe Castaner.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.