Paris : l’infirmière interpellée en marge de la manifestation des soignants a porté plainte à l’IGPN

L'infirmière agée de 50 ans dénonce une arrestation trop violente. Une vidéo la montre trainée par terre, tirée par les cheveux.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'infirmière a été interpellée lors de la manifestation du personnel soignant a Paris le 16 juin 2020 (JAN SCHMIDT-WHITLEY/LE PICTORIUM / MAXPPP)

L’infirmière interpellée mardi 16 juin en marge de la manifestation des soignants à Paris a également porté plainte, de son côté, à l’inspection générale de la police nationale (IGPN), a appris franceinfo vendredi 19 juin de source proche du dossier, confirmant une information de BFM TV.

Elle reproche aux policiers une arrestation trop violente, lors de laquelle notamment elle a été tirée par les cheveux pour être mise à terre, alors qu’elle ne se débattait pas, selon son récit en garde à vue.

La soignante a concédé avoir jeté des cailloux

Avant son interpellation, une autre vidéo la montre jetant des projectiles sur les forces de l’ordre, elle s'est étonnée que cela soit assimilé à des violences. Lors de son audition, elle avait indiqué qu'elle fuyait les gaz lacrymogènes envoyés par la police. Elle a également reconnu avoir fait des doigts d'honneur, non pas contre les policiers mais "contre l'État", et dit avoir ressenti "une grande colère" après les jets de lacrymogènes.
 
A l’issue de sa garde à vue, elle a été convoquée au tribunal de Paris le 25 septembre prochain pour être jugée pour "outrages" et "violences" sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.