États-Unis : la mort de Rayshard Brooks remet le feu aux poudres

L’actualité à l’étranger reste dominée par cette colère qui ne retombe pas aux États-Unis. Trois semaines après la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 27 ans a été tué par la police à Atlanta (Géorgie). 

FRANCE 3

Une colonne de feu illumine un quartier d’Atlanta (Géorgie, États-Unis). Un restaurant est en flammes. Juste à côté, l’autoroute est bloquée par des manifestants. Un peu plus loin, quelques pillages reprennent. Il n’aura fallu que quelques jours pour que l’Amérique retombe dans la tension, après une nouvelle mort d’un Noir tué par la police. Toute la journée, samedi 13 juin, la colère était montée dans la ville. "Ce n’est pas possible de se réveiller presque chaque matin avec un nouveau symbole sur les réseaux sociaux, une nouvelle vie détruite à cause de l’injustice en Amérique", lance une manifestante.

Abattu de trois balles

Vendredi soir, la police est appelée par le restaurant d’Atlanta, car un homme dort dans sa voiture et bloque une ligne de la vente à emporter. Le début de l’interpellation se passe correctement. L’homme noir s’appelle Rayshard Brooks et va se garer plus loin. Son alcootest est positif. C’est lorsque les policiers veulent lui passer les menottes qu’il se débat. Il se saisit du Taser de l’un des deux policiers et s’enfuit. Il se retourne avec le Taser en courant, et est abattu de trois balles.

Le JT
Les autres sujets du JT
L’actualité à l’étranger reste dominée par cette colère qui ne retombe pas aux États-Unis. Trois semaines après la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 27 ans a été tué par la police à Atlanta (Géorgie).
L’actualité à l’étranger reste dominée par cette colère qui ne retombe pas aux États-Unis. Trois semaines après la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 27 ans a été tué par la police à Atlanta (Géorgie). (FRANCE 3)