Sécurité : les policiers utilisent de plus en plus leurs armes

En plateau, la journaliste de France 2 Anne-Charlotte Hinet, fait le point sur le bilan annuel de l'IGPN.

France 2

Le bilan annuel de l'IGPN, "la police des polices", a été dévoilé mercredi 27 juin. Premier constat : les policiers utilisent de plus en plus leurs armes. "Par rapport à 2016, la hausse est très nette et cela vaut pour toutes les catégories d'armes", souligne la journaliste de France 2 Anne-Charlotte Hinet. +20% pour le taser, +46% pour le flash-ball et +54% pour le pistolet.

Deux raisons

Les raisons de cette forte hausse ? Selon l'IGPN, il y a plus de chauffards. "Un tir sur trois de pistolet visait des véhicules en fuite", précise la journaliste en plateau. À noter que le refus d'obtempérer est en forte hausse, +10%. L'autre raison est la modification de la loi. "Les policiers sont désormais habilités à utiliser leur arme et à tirer quand une voiture leur fonce dessus sur un barrage", précise Anne-Charlotte Hinet. Enfin, 100 personnes ont été blessées par l'arme d'un policier en 2017, et 14 en sont mortes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier âgé de 47 ans a été gravement blessé lors d\'une intervention, mardi 26 juin au soir à Amiens. (Illustration)
Un policier âgé de 47 ans a été gravement blessé lors d'une intervention, mardi 26 juin au soir à Amiens. (Illustration) (FRED HASLIN / MAXPPP)