Nantes : le policier mis en examen

Le CRS ayant tiré sur Aboubacar Fofana à Nantes (Loire-Atlantique) est mis en examen pour coups et blessures volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

FRANCE 3

C'est une volte-face. Après avoir invoqué la légitime défense, le CRS reconnaît maintenant un tir involontaire. Selon son avocat, Maître Laurent-Franck Liénard, "il était dans le déni", avant de prendre conscience des faits. Lors du contrôle, Aboubacar Fofana, le conducteur de ce véhicule noir aurait tenté de fuir en faisant une marche arrière. Après avoir frôlé des enfants et un autre policier, il aurait embouti une voiture. Le fonctionnaire aurait alors essayé de l'interpeller.

La famille va se porter partie civile

"Il a tenté de se pencher dans l'habitacle du véhicule pour saisir le volant et essayer d'arrêter la manoeuvre, c'est à ce moment-là que le coup de feu est parti accidentellement pour toucher mortellement le conducteur", explique Pierre Sennès, procureur de la République de Nantes. Le CRS est aujourd'hui libre, mais est sous contrôle judiciaire et a été mis en examen pour coups et blessures volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner. La famille du jeune conducteur va se constituer partie civile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fleurs et des bougies déposées le 6 juillet 2018 à Nantes (Loire-Atlantique), dans le quartier du Breil, là où un jeune homme a été tué par un CRS.
Des fleurs et des bougies déposées le 6 juillet 2018 à Nantes (Loire-Atlantique), dans le quartier du Breil, là où un jeune homme a été tué par un CRS. (SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP)