"Méga-bassines" de Sainte-Soline : 47 gendarmes ont été blessés lors de la manifestation de samedi d'après le procureur de Niort

Le dernier décompte des autorités fait état de 47 gendarmes blessés après les affrontements de Saint-Soline dans les Deux-Sèvres. Les organisateurs de la manifestation comptabilisent 200 manifestants blessés contre sept selon le procureur.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Selon le décompte officiel des autorités judiciaires, il y a donc désormais 47 gendarmes blessés. (JEAN-FRANCOIS FORT / HANS LUCAS)

Dans un communiqué publié ce dimanche, le procureur de Niort dresse un nouveau bilan après les affrontements lors de la manifestation de la veille, contre les "méga-bassines". Selon le procureur, "18 gendarmes supplémentaires ont dû recevoir des soins pour des traumatismes sonores". Selon le décompte officiel des autorités judiciaires, il y a donc désormais 47 gendarmes blessés.

>> Manifestation contre les "méga-bassines" à Sainte-Soline : la LDH accuse les forces de l'ordre d'avoir entravé l'intervention des secours

Si les organisateurs font état de plus de "200 blessés", le procureur indique que "le bilan des manifestants blessés n'a pas évolué" avec sept blessés dont un homme de 30 ans dont le pronostic vital est engagé. Sur un plan judiciaire, le procureur annonce l'ouverture de plusieurs enquêtes suite de la manifestation pour "recherche des causes des blessures graves pour les personnes civiles blessées en urgence
absolue", "organisation de manifestation interdite sur la voie publique", "violences sur militaires de la gendarmerie nationale aggravées", "destruction de biens par moyen dangereux pour les personnes commise en raison de la qualité de personne dépositaire de l'autorité publique de son propriétaire", "fabrication non autorisée d'engin explosif ou incendiaire" et "participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations".

Le procureur annonce que 5 gardes à vue sont en cours notamment pour "refus d'obtempérer" ou "pour participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations pour des actions commises à l'occasion de la manifestation".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.