Deuxième nuit d’émeutes à Grenoble : voitures et locaux incendiés

Le quartier du Mistral à Grenoble a été le théâtre dans la nuit du 3 au 4 mars d’affrontements entre jeunes du quartier et forces de l’ordre, pour la deuxième nuit consécutive.

FRANCE 2

Des voitures et des locaux municipaux ont été incendiés et des abribus éclatés à Grenoble (Isère). Ces tensions font suite à la mort, samedi 2 mars, de deux jeunes du quartier âgés de 17 et 19 ans, qui tentaient d’échapper à la police sur un scooter volé, sans casque.

Une information judiciaire a été ouverte

Une information judiciaire pour recherches des causes de la mort a été ouverte. Éric Vaillant, procureur de la République de Grenoble, a tenté d’expliquer l’accident : "Le chauffeur de bus voit dans son rétroviseur un scooter et un véhicule de police derrière lui et décide de se serrer vers la droite pour laisser passer sur sa gauche le scooter et la police. Or le scooter prend la décision non pas de passer sur la gauche du bus, mais de passer sur la droite du bus et là il se fait coincer entre le côté droit du bus et le parapet du pont." De son côté, Karim Kadri, le président de l’union de quartier Mistral appelle au calme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des pompiers éteignent un feu de voiture après les émeutes à Grenoble (Isère), le 3 mars 2019.
Des pompiers éteignent un feu de voiture après les émeutes à Grenoble (Isère), le 3 mars 2019. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)