Attaque de la préfecture de police : le profil de l'assaillant se précise

Trois jours après l'attaque de la préfecture de police de Paris, le gouvernement tente de répondre aux critiques dont il fait l'objet. Pour le ministre de l'Intérieur, il y a eu des dysfonctionnements.

France 2

Le préfet de police a envoyé un rapport au ministre de l'Intérieur 48 heures après l'attaque au couteau à la préfecture de police de Paris. Dans ce document que s'est procuré France Inter, il est écrit que Mickaël Harpon donnait satisfaction sur le plan professionnel. Il était bien noté. "L'individu communiquait peu mais semblait bien intégré dans son équipe et jouissait de la confiance de sa hiérarchie", explique le rapport.

Qui était vraiment l'assaillant ?

Mais qui était vraiment Mickaël Harpon ? Depuis quand l'informaticien de la préfecture de police s'était-il radicalisé ? A-t-il agi de son propre chef ou faisait-il partie d'un réseau ? À Gonesse (Val-d'Oise), là où il vivait, il était en contact avec plusieurs individus liés à la mouvance salafiste. Il avait le numéro de l'un d'entre eux dans son téléphone portable. Mais ce n'est pas l'hypothèse privilégiée par les enquêteurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers près de la préfecture de police de Paris, où Mickaël Harpon a tué quatre de ses collègues et blessé une cinquième personne, le 3 octobre 2019. 
Des policiers près de la préfecture de police de Paris, où Mickaël Harpon a tué quatre de ses collègues et blessé une cinquième personne, le 3 octobre 2019.  (BERTRAND GUAY / AFP)