Attaque à la préfecture de Paris : une enquête complexe

La garde à vue de la femme de Mickaël Harpon a été prolongée. L'informaticien, auteur de quatre meurtres jeudi 3 octobre dans l'enceinte de la préfecture de police de Paris, a-t-il agi seul ?

France 3

Deux jours après l'attaque à la préfecture de police de Paris, l'enquête se poursuit. La femme de Mickaël Harpon est toujours en garde à vue samedi 5 octobre. "Les enquêteurs cherchent à savoir si Mickaël Harpon a bénéficié de complicités et si sa femme, toujours en garde à vue, était au courant de ses projets. Le couple a échangé 33 textos en une demi-heure, peu de temps avant l'attaque", explique la journaliste de France 3 Nathalie Perez, en direct du palais de justice de Paris.

Le début d'une enquête au long cours ?

Les enquêteurs s'intéressent de près aux ordinateurs saisis lors des perquisitions. Les ordinateurs détenaient-ils des documents confidentiels ? "On sait que son poste d'agent administratif ne lui permettait pas d'avoir le code d'accès aux dossiers sensibles, mais ses compétences d'informaticien ont peut-être pu permettre à Mickaël Harpon de récupérer des codes secrets", précise la journaliste Nathalie Perez. Les investigations s'annoncent longues et difficiles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le périmètre de sécurité mis en place autour de la préfecture de police de Paris après l\'attaque au couteau survenue jeudi 3 octobre 2019.
Le périmètre de sécurité mis en place autour de la préfecture de police de Paris après l'attaque au couteau survenue jeudi 3 octobre 2019. (JAIR CABRERA TORRES / DPA / AFP)