Passage à tabac d'un collégien à Paris : une enquête ouverte pour tentative d'homicide volontaire

Yuriy, 15 ans, avait été roué de coups le 15 janvier dans le 15e arrondissement de la capitale. Des images de vidéosurveillance montrent dix personnes s'acharner sur le jeune homme à terre, le frappant notamment avec des barres de fer. L'adolescent est toujours hospitalisé à l’hôpital Necker. 

Article rédigé par
Avec France Bleu Paris - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Photo non datée de Yuriy, roué de coups le 15 janvier 2021 dans le 15e arrondissement de la capitale. (DR)

Une enquête a été ouverte pour tentative d’homicide volontaire après le passage à tabac d’un collégien de 15 ans, Yuriy, le 15 janvier dernier selon le parquet de Paris joint par franceinfo. L’agression a eu lieu dans le quartier de Beaugrenelle (XVe arrondissement) vers 18h30.

Dix agresseurs avec des barres de fer

Des images de vidéosurveillance de cette agression extrêment violente, qui sont authentiques selon une source proche du dossier contactée par franceinfo, montrent dix personnes s'acharner sur le jeune homme à terre, le frappant notamment avec des barres de fer.

Il n’y a eu à ce stade aucune interpellation, précise une source judiciaire. L’adolescent est toujours hospitalisé à l’hôpital Necker, selon le compte Instagram ouvert par sa mère après cette agression.

L'Elysée a pris contact avec la famille

"C'est sans précédent, on n'avait jamais eu affaire à une violence aussi importante où des jeunes ont tabassé", comme ça "un adolescent", a indiqué à France Bleu Paris, Philippe Goujon, le maire du XVe arrondissement. Selon l'élu Les Républicains, "il y a des groupes de jeunes qui font leurs petites affaires sur la dalle, ça peut être des petits trafics, des petits vols, c'est pour ça que j'ai fait installer des caméras". Philippe Goujon demande la mise en place d'une police municipale dans la capitale "afin qu'elle puisse patrouiller sur la dalle".

Selon les informations de franceinfo, l'Elysée a pris contact samedi avec la mèrede Yuriy. Au nom du président de la République, un conseiller s'est entretenu avec elle.

Sur son compte Twitter, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin dénonce samedi 23 janvier "Une attaque d’une sauvagerie inouïe. Soutien au jeune garçon et à sa famille. L’enquête doit permettre de faire toute la lumière sur les faits et d’interpeller les auteurs de cet acte immonde." Le footballeur Antoine Griezmann a, lui aussi, réagi sur twitter : "Des images insoutenables. Force à toi Yuriy et bon rétablissement."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.