Pass Culture : un ancien consultant visé par une enquête pour détournements de fonds publics

L'actuel chargé des affaires publiques de TikTok, Éric Garandeau, est soupçonné de "favoritisme" et de "détournement de fonds publics".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Eric Garandeau lors d'une conférence de presse de présentation des résultats des travaux sur la régulation du secteur de l'influence commerciale le 24 mars 2023 à Paris. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Une enquête a été ouverte notamment pour "favoritisme" et "détournement de fonds publics" en lien avec les activités de conseil pour la mise en place du Pass Culture d'Éric Garandeau, actuel chargé des affaires publiques de TikTok, a appris franceinfo mercredi 19 juin auprès d'une source judiciaire, confirmant une information du média La Lettre.

L'enquête a été ouverte par le parquet national financier (PNF) en novembre 2023, après un signalement du procureur général de la Cour des comptes en juillet 2023. Cette enquête, confiée à la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) de la police judiciaire, se penche sur les activités d'Éric Garandeau, inspecteur général des finances et ancien président du Centre national du cinéma, missionné un temps par l'ancienne ministre Françoise Nyssen comme l'un des pilotes de la mise en place du Pass Culture.

Des perquisitions au ministère de la Culture

Éric Garandeau, devenu directeur des affaires publiques pour le réseau social chinois TikTok, avait fait intervenir sa société comme sous-traitante de ce dispositif. Selon cette même source judiciaire, des perquisitions ont été menées début juin notamment au ministère de la Culture, à la Direction interministérielle du numérique (Dinum), au domicile de M. Garandeau et au siège d’Octo technologie, une startup d’État.

La Cour des comptes avait épinglé en juillet 2023 le recours du gouvernement "dans des conditions discutables" à des consultants extérieurs lors de la mise en place du Pass Culture. En cause notamment, la façon dont a été piloté le projet en 2017 et 2018, "de manière excessivement informelle" par le biais d'une "start-up d'État", qui a elle-même fait appel à des prestataires privés et des sous-traitants.

Eric Garandeau avait démissionné en novembre 2019 de ses activités de conseil auprès du Pass Culture après un article de Mediapart.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.