Agressions transphobes à Paris : la garde à vue du suspect prolongée

Un homme est en garde à vue depuis jeudi, dans le cadre d'une enquête sur des agressions transphobes présumées qui se seraient déroulées il y a deux mois dans le 17e arrondissement de Paris.

Image d\'illustration.
Image d'illustration. (MAXPPP)

La garde à vue d'un homme soupçonné d'agressions transphobes dans le 17e arrondissement de Paris a été prolongée vendredi 30 mars, rapporte France Bleu Paris. L'homme est entendu par les policiers depuis jeudi. Il est soupçonné de faire partie d'un groupe qui a agressé des femmes transsexuelles. Ces agressions étaient filmées et les vidéos étaient postées sur les réseaux sociaux. 

Les faits remontent à deux mois au moins, mais ils ne sont connus que depuis mardi. Selon France Bleu Paris, ce sont des internautes qui ont signalé, aux associations Stop homophobie et l'Amicale des jeunes du refuge, une vidéo qui circule sur le réseau social Snapchat et dans laquelle on voit plusieurs personnes agresser des femmes transsexuelles, se revendiquant d'une "brigade anti trav". 

"Inacceptable"

"Nous, on espère que tout le groupe va être arrêté, a réagi Mehdi Aïfa, le président de l'Amicale des jeunes du refuge à France Bleu Paris. C'est inacceptable que ce genre de chose puisse se passer en plein cœur de Paris, dans toute la France et ailleurs dans le monde." Geoffroy Boulard, le maire de l'arrondissement concerné, s'est dit "satisfait" de cette première interpellation, assurant que c'est la première fois que de tels actes lui sont signalés dans son secteur.