Cet article date de plus d'onze ans.

Opération à Villeurbanne après l'agression des trois jeunes juifs samedi soir

La police a tenté d'interpeller à l'aube trois jeunes gens soupçonnés d'être les principaux auteurs de l'agression antisémite de samedi soir à Villeurbanne. Mais ceux-ci n'y étaient pas.
Article rédigé par Cécile Quéguiner
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

"Nous avions trois objectifs, on y est allés mais il n'y avait personne, ce qui prouve que l'on visait juste ". Déclaration sibylline recueillie par l'AFP, à l'issue de cette opération matinale.Ceux que les policiers cherchaient sont les agresseurs présumés des trois jeunes juifs qui ont reçu des coups de marteau et de barre de fer samedi soir, alors que les garçons étaient coiffés de kippas, et que le groupe se rendait à un office religieux à l'école juive de Beth Menahem.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait dénoncé lundi une agression "très grave ". Et le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, promis des mesures de sécurité "renforcées " pour répondre à la hausse des actesantisémites depuis l'affaire Merah. Un avis de recherche doit être diffusé dans les commissariats.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.