Les kayakistes retrouvés morts en Baie de Somme ont été pris par des "vagues impressionnantes"

Seul un adolescent de 15 ans en a réchappé. Le reste du groupe, deux hommes et une femme, a été jeté à l'eau par des vagues hautes de plusieurs mètres et sont morts par noyade, explique le parquet.

La Baie de Somme en Picardie.
La Baie de Somme en Picardie. (GOOGLE MAPS)

Le groupe de huit kayakistes, dont trois sont morts en Baie de Somme samedi 11 janvier, ont été confrontés à "un courant beaucoup plus important" à son arrivée face au phare de Cayeux-sur-Mer, a appris France Bleu Picardie dimanche soir auprès du parquet d'Amiens. Ils ont été pris par "des vagues qualifiées d'impressionnantes" par certains participants auditionnés, de "plusieurs mètres de haut". Le parquet confirme la mort par noyade des trois kayakistes, selon le premier examen médico-légal pratiqué dimanche. 

Le groupe des huit kayakistes s'est scindé en deux, quand une barre de sable a séparé leurs embarcations. Le premier groupe a réussi à regagner la plage et aviser les secours, tandis que les autres n'y parvenaient pas.

Ils ont tenté de constituer un radeau de fortune que les vagues ont disloqué

Selon le jeune rescapé de 15 ans, les vagues ont projeté ses compagnons hors de leurs kayaks. Il est le seul à être parvenu à rester dans son embarcation et à se laisser dériver jusqu'au Crotoy, dirigé par les courants. Les trois autres kayakistes ont tenté de constituer un radeau de fortune avec leurs kayaks en les assemblant avec des liens. "Les vagues étaient telles qu'ils ne voyaient plus le bord", précise le parquet. Un nouveau flot de vagues a disloqué leur radeau et a disséminé les trois kayakistes, deux hommes âgés de 56 et 47 ans, et une femme de 54 ans. 

Les auditions continueront toute la semaine, précise le parquet, notamment lundi avec les affaires maritimes de Boulogne-sur-Mer.