Cet article date de plus de cinq ans.

Nice : un attentat "quasiment impossible à prévenir pour les services de renseignement"

Sébastien Pietrasanta, député PS et rapporteur de la commission d’enquête sur les attentats de 2015, a réagi après l'attentat de Nice. Jeudi soir, un homme au volant d’un poids lourd à foncé sur la foule, sur la promenade des Anglais, faisant de très nombreuses victimes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Selon le rapporteur de la commission d'enquête sur les attentats de 2015 : "un tel attentat était quasiment impossible à prévoir" © MaxPPP)

Un attentat comme celui qui a frappé Nice, jeudi soir, était "quasiment impossible à prévenir pour les services de renseignement" a estimé ce vendredi sur France Info, Sébastien Pietrasanta, député PS et rapporteur de la commission d’enquête sur les attentats de 2015.

 

"Dans le cadre de la commission d'enquête on avait beaucoup interrogé les forces de police et de secours sur la manière dont on pouvait gérer un attentat en province. On voyait que la préparation était très importante. Nice était une ville-hôte en matière d'Euro, il y avait eu une accélération sur les villes qui recevaient les compétitions sportives, mais la préparation en matière de secours et de police ne peut égaler Paris par la densité des hôpitaux et des forces de l'ordre", a ajouté Sébastien Pietrasanta.

Sébastien Pietrasanta : "On est dans le même état d'esprit qu'Orlando avec un passage à l'acte individuel"
écouter
 

"La France est préparée à ce genre de menaces même si le bilan est particulièrement terrible", a estimé le député des Hauts-de-Seine. Mais "les informations, telles qu'elles sont communiquées aujourd'hui, et telles qu'elles sont portées à notre connaissance, montrent que c'est un individu qui, a priori, n'était pas fiché comme radicalisé. C'est évidemment très difficile à pouvoir prévenir, voire quasiment impossible pour les services de renseignement", a indiqué Sébastien Pietrasanta.

A LIRE AUSSI ►►► Attentat de Nice : ce que l'on sait

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.