Attentat de Nice : 84 morts, une cinquantaine de blessés en urgence absolue (Hollande)

Aussitôt après cet attentat dont le bilan provisoire est de 84 morts, François Hollande a annoncé la prolongation de l'état d'urgence. Un deuil national de trois jours a été décrété ce vendredi. Le conducteur du camion a été identifié.

(François Hollande à Nice © capture écran Itélé)

Une attaque criminelle a été menée à Nice au moment où la foule regardait un feu d'artifice. Un camion a foncé sur les passants et le chauffeur a été abattu par la police. Au moins 84 personnes sont mortes dans l'attaque, qui a provoqué le retour immédiat à Paris du chef de l'Etat, en déplacement à Avignon. Après une réunion de crise, François Hollande a annoncé le prolongement de trois mois de l'état d'urgence, quelques heures après avoir souhaité sa levée pour le 26 juillet, lors de l'entretien traditionnel du 14 Juillet.

20h15

Manuel Valls, dans une interview donnée à France 2, a estimé que l'auteur que Mohamed Lahouaiej-Bouhlel est "un terroriste, sans doute lié à l'islmamisme radical d'une manière ou d'une autre".Le Premier ministre a poursuivi : "François Molins [NDLR : le procureur de la République de Paris] s'est exprimé très clairement : oui c'est un acte terroriste et nous verrons quels sont les complicités et les liens avec les organisations terroristes mais c'est un acte bien sûr terroriste".

19h49

La préfecture de Police de Paris annonce que les manifestations ou rassemblements "ne présentant pas de garanties satisfaisantes de sécurité devront être revus ou pourront faire, le cas échéant, l’objet d’une annulation" sur le territoire de l'agglomération parisienne.

19h30

"On ne va pas tous les six mois revenir pour pleurer des victimes", a déclaré vendredi Nicolas Sarkozy à Nice, soulignant que le moment viendrait après le deuil de "dire les choses". L'ancien président a assisté vendredi après-midi à une messe en hommage aux victimes de l'attentat de la promenade des Anglais, qui a fait au moins 84 morts, en la cathédrale

Sainte-Réparate.

19h12

Barack Obama ordonne que les drapeaux soient mis en berne à la Maison

blanche et sur les édifices publics aux Etats-Unis en hommage aux victimes de l'attaque de Nice.

19h00

Hollande s'est entretenu au téléphone avec Barack Obama

17h30

François Hollande est arrivé à l'Elysée après s'être rendu dans la matinée et en début d'après-midi, à Nice, pour notamment rencontrer des victimes et leurs proches.

17h20

Deux cérémonies auront lieu vendredi soir à Nice, en hommage aux victimes de l'attentat qui a fait 84 morts et 202 blessés jeudi soir. La première cérémonie a lieu à 18h, en l'église Saint-Pierre d'Arène. La seconde se déroulera à 18h30 à la cathédrale Sainte-Réparate. Elle sera dirigée par l'évêque de Nice. Nicolas Sarkozy y participera.

17h02

Le procureur de la République de Paris, s'exprime lors d'une conférence de presse donnée depuis Nice. "84 personnes dont 10 enfants et adolescents ont été tués" dans l'attentat qui a eu lieu jeudi soir à Nice, a indiqué vendredi François Molins, procureur de la République de Paris, lors d'une conférence de presse à Nice. Il y a 52 blessés en urgence absolue, dont 25 en réanimation, a-t-il ajouté. "Un homme circulant seul à bord d'un camion frigorifique de 19 tonnes loué le 11 juillet à une société de location de Saint-Laurent du Var, et qui aurait dû être restitué le 13 juillet. Ce poids lourd a pénétré sur la promenade des Anglais en provenance du quartier Magnan à Nice. Il a roulé sur une distance de 2km environ, entre les numéros 11 et 147 de la Promenade et a violemment percuté de très nombreux spectateurs", a expliqué François Molins.

François Molins a expliqué que le "terroriste a tiré à plusieurs reprises sur trois policiers, à hauteur de l'hôtel Negresco. Les policiers ont répliqué et ont poursuivi le camion, qui a cependant réussi à rouler encore sur 300 mètres. Les policiers sont parvenus à le neutraliser par des tirs à hauteur du Palais de la Méditerranée. Le terroriste a été retrouvé mort sur le siège passager."

17h00

Audrey Azoulay, mnistre de la Culture et de la Communication : "L'ensemble des manifestations" culturelles "peut être maintenu"."Une réunion ministérielle s'est déroulée ce matin en marge du conseil de Défense pour confirmer que l'ensemble des manifestations en France peut être maintenu sauf si des circonstances locales le justifient et dans le cadre d'un dispositif de sécurité adapté", a indiqué la ministre dans un communiqué.

16h40

L’ex-femme du conducteur du poids lourd est entendue ce vendredi en garde à vue. Cette femme s’est présentée spontanément au commissariat. La police a perquisitionné vendredi au domicile du conducteur, un Franco-Tunisien de 31 ans, et dans celui de son ancienne compagne. Chez lui, plusieurs cartes SIM ont été saisies ainsi que du matériel informatique, en cours d’exploitation.

16h20

Le Conseil de sécurité de l'ONU a observé un moment de silence vendredi matin en hommage aux victimes de l'attentat. Le silence est tombé sur la salle du Conseil lorsque les ambassadeurs se sont levés, têtes inclinées en signe de respect, avant le début d'une réunion portant sur la situation en Irak.

15h35

La direction générale de la santé détaille la situation des blessés de la soirée du 14 juillet : 188 patients ont été pris en charge dans les Alpes-Maritimes. 48 sont en urgence absolue, dont 25 en réanimation. 

15h10

François Hollande s'exprime en direct de Nice. Il précise le bilan de l'attentat : "84 morts, une cinquantaine de personnes sont en état d'urgence absolue, entre le vie et la mort." "Nous n'en avons pas fini avec le terrorisme", précise-t-il. 

A LIRE AUSSI ►►► Attentat de Nice : "Je ne répondrai pas aux polémiques" (Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement)

13h10

Le pape François condamne l'attentat de Nice et  exprime sa profonde tristesse.

A LIRE AUSSI ►►► Attentat de Nice : ce que l'on sait du conducteur du camion

12h25

François Hollande est arrivé à Nice

11h45

Deux élèves et une professeure allemands font partie des victimes de l'attentat terroriste de Nice, ont annoncé vendredi les autorités scolaires berlinoises. Ils étaient venus fêter le baccalauréat lors d'un voyage scolaire. Parallèlement, le voyagiste allemand TUI a proposé à ses clients une annulation de leur voyage vers Nice. La police fédérale allemande a par ailleurs annoncé avoir renforcé ses contrôles à la frontière française.

11h15

Une ou plusieurs opérations de police sont en cours à Nice. Des forces d'intervention et de police judiciaire sont engagées pour ces perquisitions, dans ce qui pourrait être le domicile du terroriste neutralisé hier soir. Ce qu'on peut dire, c'est que le quartier où ces opérations se déroulent n'est pas considéré comme sensible.

11h15

"Je ne suis pas enquêteur. Si tous les moyens avaient été pris, le drame n'aurait pas eu lieu. Bien sûr qu'il faut faire plus, qu'il faut faire mieux. D'abord en ce qui concerne nos services de renseignement " affirme Alain Juppé sur RTL.

A LIRE AUSSI ►►► Attentat de Nice : "Quasiment impossible à prévenir pour les services de renseignement"

11h10

Les victimes ont été orientées vers les hôpitaux qui pouvaient les prendre en charge. Grégoire Lecalot s'est rendu à l'hôpital Pasteur.

"Des familles de proches ont pu accéder à l'hôpital. Certains sont en larmes..."
--'--
--'--

10h28

"Nous faisons face à une guerre " déclare Manuel Valls a l'issue du conseil de Défense. "La France est un grand pays et une grande démocratie qui ne se laissera pas déstabilisé. " Le Premier pministre a aussi annoncé "un deuil national pour les 16, 17 et 18 juillet.  *Les drapeaux seront mis en berne sur nos édifices publics."

dès aujourd'hui"*

Manuel Valls annonce "un deuil national pour les 16, 17 et 18 juillet"
--'--
--'--

10h20

Une opération de police est en cours après l'attentat de Nice, a appris France Info vendredi matin, sans plus de détails pour le moment. Il pourrait s'agir d'une perquisition.

10h00

Le conducteur du camion a été formellement identifié. Une pièce d’identité a été retrouvée dans le camion. Il s’agit d’un Niçois et Franco-Tunisien de 31 ans connu des services de police mais essentiellement pour des faits de droit commun. Il s'agit d'affaires assez mineures de violences, notamment intrafamiliales, dont une bagarre récemment. L'homme n'est pas fiché S pour radicalisme et n’est pas connu pour des faits de terrorisme.

9h22

L'étape du Tour de France est maintenue, caravane silencieuse

9h10

Début de la réunion d'un conseil de Défense à l'Elysée. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui s'est rendu à Nice peu après l'attentat, doit assister à ces débats par visio-conférence.

A LIRE AUSSI ►►► Attentat Nice : "On sait exactement où le conducteur a pris son volant et dans quelles conditions il est monté à bord" (C. Estrosi)

A LIRE AUSSI ►►► Attentat de Nice : "Il est quasiment impossible de prévenir ce genre d'actes"

8h46

Le Vatican exprime "de la part du pape François notre participation et notre solidarité avec la souffrance des victimes et du peuple français tout entier" en "un jour qui devait être un grand jour de fête. Nos condamnons de la manière la plus absolue toute manifestation de folie meurtrière, de haine, de terrorisme et toute attaque contre la paix".

8h40

Rome annonce le renforcement des contrôles aux frontières sur les trois voies de communication routières reliant la France et l'Italie et à la gare ferroviaire de Vintimille. 

8h30

Une grenade inopérante et des armes longues factices ont été retrouvées dans le camion.

A LIRE AUSSI ►►► Attaque à Nice : la solidarité s'organise sur les réseaux sociaux

8h15

"L'Allemagne est aux côtés de la France dans la lutte contre le terrorisme ", a affirmé Angela Merkel en marge du 11e sommet Europe-Asie (Asem). "Les mots suffisent à peine pour dire ce qui nous unit à nos amis français".

7h40

Attaque de Nice : "Le véhicule n'a pas été choisi au hasard" (Luc Poignant, syndicat de police Unité SGP FO sur France Info)

7h30

Un nouveau bilan fait état de 84 morts, des dizaines de blessés dont 18 en urgence absolue.

6h50

L'élément d’identité retrouvé dans le camion utilisé par l'homme qui a foncé sur la foule a appris France Info correspond à un Franco-Tunisien de 31 ans connu des services de police mais essentiellement pour des faits de droit commun. Il s'agit d'affaires assez mineures de violences, dont une bagarre récemment. L'homme n'est pas fiché S. Pour le moment, il n'y a pas de lien établi avec certitude que cet homme de 31 ans et le conducteur du camion sont une seule et même personne.

A LIRE AUSSI ►►►  Attaque à Nice : ce que l'on sait à 6h30

6h45

"Le gouvernement est frappé d'immobilisme, d'aveuglement" (G. Fenech, commission enquête sur les attentats de 2015)

Le gouvernement est frappé d'immobilisme, d'aveuglement" (Georges Fenech sur France Info)
--'--
--'--
 

6h15

Un élément d’identité a été retrouvé dans le camion utilisé par l'homme qui a foncé sur la foule à Nice jeudi soir

 

4h30

France Bleu Azur annonce une mesure pour faciliter les déplacements autoroutiers et précise que la Promenade des Anglais reste fermée à la circulation pour une durée indéterminée.

 

4h20

Depuis Nice, Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur annonce un bilan porté à 80 morts et 18 personnes blessées en état d'urgence absolue. Le plan Vigipirate est rehaussé en "alerte-attentat" dans les Alpes-Maritimes a aussi précisé le ministre ajoutant "nous sommes dans une guerre avec des terroristes qui veulent nous frapper à tout prix".

3h47

"L'horreur s'est abattue à Nice" a déclaré François Hollande en réagissant à l'attaque sanglante de Nice dont "le caractère terroriste ne peut être nié" . Le chef de l'Etat a aussi lancé "un appel à la réserve opérationnelle" . "L'état d'urgence qui devait s'arrêter le 26 juillet sera prolongé de trois mois" a souhaité le chef de l'Etat, qui va se rendre à Nice ce vendredi. François Hollande également annoncé le maintien "à un haut niveau de l'opération Sentinelle", celle qui permet de mobiliser 10.000 militaires en plus des gendarmes et policiers".

 

 

Attaque de Nice : l'état d'urgence prolongé de trois mois au-delà du 26 juillet annonce François Hollande
--'--
--'--
Il a évoqué un bilan aggravé et porté "à 77 morts dont plusieurs enfants et vingt personnes en état d'urgence absolue" . Le chef de l'Etat a assuré également que la France allait "renforcer" son "action en Irak et en Syrie" après l'attentat meurtrière qui a touché Nice.

A LIRE AUSSI ►►►Attaque à Nice : le détail des mesures annoncées par François Hollande 

 

3h32

La police demande aux personnes de rentrer chez elles, si elles le peuvent et de respecter les interdictions de circulation.

 

 

3h20

La solidarité s'organise sur les réseaux sociaux pour les habitants qui ne peuvent pas accéder à leur domicile. Sur Facebook et sur Twitter, de nombreuses personnes postent des messages à la recherche d'un ou de plusieurs proches disparus, qui assistaient aux festivités du 14 Juillet.

 

3h15

François Hollande s'exprimera vers 3h30

 

3h00

Le concert de Rihanna, prévu ce vendredi à l'Allianz Arena, le stade de la ville, et le Nice Jazz Festival, qui devait se dérouler du 16 au 20 juillet, ont été annulés. Les drapeaux vont être mis en berne, a annoncé Christian Estrosi, président de la région PACA et premier adjoint de la ville de Nice. 

2h43

François  Hollande et Manuel Valls quittent la place Beauvau pour rejoindre ensemble l'Elysée

2h23

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, est arrivé à Nice ce vendredi où il s'est rendu à la cellule de crise mise en place dans le Palais de la Méditerranée, annonce sur Twitter Christian Estrosi, président de la région PACA.

2h15

La solidarité sur place s'organise sur les réseaux sociaux, et notamment sur Twitter avec le hashtag  #PortesOuvertesNice pour les habitants qui ne peuvent pas accéder à leur domicile.### 2h06

François Hollande réunira un conseil restreint de sécurité et de défense ce vendredi à 09H00.

2h05

Barack Obama condamne "ce qui semble être une horrible attaque terroriste" et promet l'aide des Etats-unis aux autorités françaises, dans un communiqué publié sur Twitter.

2h00

La promenade des Anglais sera fermée à la circulation ce vendredi 15 juillet. 

1h58

Christian Estrosi, le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) déclare qu'il s'agit du "pire drame que la ville ou la région ait pu connaitre dans l'histoire contemporaine" . "Une grande personnalité de la police aurait trouvé la mort, j'attends confirmation" a ajouté Christian Estrosi.

 

"L'intervention du conducteur du camion avait été structurée, préméditée, il a utilisé une arme à feu"
--'--
--'--

 

1h48

Les réactions politiques se multiplient après l'attaque sanglante.

 

1h41

Une cellule interministérielle d'aide aux victimes est ouverte annonce la secrétaire d'Etat Juliette Meadel

1h37

Le témoignage d'un restaurateur de la promenade des anglais. Son établissement s'est vidé sous l'effet de la panique.

"C'était la panique" relate un restaurateur de la Promenade des Anglais
--'--
--'--

1h35

La section antiterroriste du parquet de Paris se saisit de l'enquête.

1h23

François Hollande a rejoint la cellule de crise, place Beauvau, à Paris qui va coordonner les informations et renseignements.

1h09

"Plus de 70 morts" confirme le président de la région PACA, Christian Estrosi.

1h07

Patrick Pelloux, président de l'Association des médecins urgentistes de France a réagi sur France Info : "Tout cela hélas, c'est vraiment pénible, cet espèce de répétition de l'horrible toujours plus horrible". L'urgentiste a dit penser à ses collègues de Nice "parce que ce qu'ils vivent là, on l'a vécu à Paris, le 13 novembre". 

1h05

Un numéro pour les familles et les proches qui sont dans l'inquiétude.

 

1h02

Selon des informations de France Info, le bilan atteint 73 morts

0h59

Le camion a fauché des personnes sur une distance de 2 km a précisé le parquet de Nice. Des témoins disent sur France Info la panique, la peur, la douleur dans les rues de Nice. 

0h52

Le plan Orsec a été déclenché à Nice ce jeudi soir, détaille le ministère de l'Intérieur dans un tweet. "La priorité est la prise en charge des victimes", précise le ministère.

0h51

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur confirme que le chauffeur du camion a été "neutralisé". "Il y a eu des coups de feu et le chauffeur a été abattu" avait déclaré auparavant le sous-préfet à Nice, Sébastien Humbert. 

0h50

Sur France Info, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, parle d'une "exceptionnelle gravité", "de plusieurs dizaines de morts et de plusieurs dizaines de blessés"

0h46

Une cellule de crise a été mise en place dans le Palais de la Méditerranée, tout près du lieu de l'attaque. Une cellule psychologique est également installée au Centre universitaire méditerranéen.

0h45

Aucune prise d'otage n'a suivi l'attaque au camion qui a eu lieu jeudi soir sur la Promenade des Anglais à Nice, selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, infirmant de nombreuses rumeurs qui ont suivi l'attaque.

0h40 : Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes, évoque un camion qui a renversé des dizaines personnes et craint un bilan plus lourd qu'une soixantaine de morts" 

Eric Ciotti : "un camion a foncé sur le trottoir, qui surplombe la plage ou étaient amassés les spectateurs"
--'--
--'--

0h35

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a quitté Paris jeudi soir pour se rendre sur les lieux de l'attaque sanglante à Nice

0h04

François Hollande rentre d'Avignon et se rend directement à la cellule de crise place Beauvau (Elysée)

23h30

Un camion fonce sur la foule à Nice, des scènes de panique suivent l'attaque. Les habitants de Nice sont invités à rester chez eux.