Cet article date de plus de neuf ans.

Neige : la solidarité s'organise sur Facebook

29 départements placés en alerte neige et verglas, des centaines de personnes coincées sur la route ou chez elles. L'épisode neigeux perturbe toute la moitié nord de la France. Sur Facebook, la solidarité s'organise, un groupe a notamment été créé spécialement pour aider les naufragés de Seine-Maritime.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Des centaines de personnes coincées sur les routes, d'autres obligées de dormir dans des trains, l'évènement neigeux qui traverse la partie nord de la France perturbe très fortement les transports. Face aux messages de "naufragés de la route" se multipliant sur sa page Facebook lundi soir, Emmanuelle, 27 ans, a eu l'idée de créer une page pour rassembler tous les appels à l'aide en Seine-Maritime.

> Pour voir la page en question

D'après la créatrice de la page, grâce à cet espace, une vingtaine de personnes bloquées sur la route ont pu être relogées depuis lundi soir, et plusieurs centaines ont été redirigées vers des centres d'accueil. Sans oublier ceux qui sont allés apporter de la nourriture ou des couvertures aux gens coincés sur la route.

Sur cette page, beaucoup propose leur
aide, un hébergement, ou parfois leur tracteur, à d'éventuels
conducteurs bloqués dans leur secteur. "La
lumière de la cuisine est allumée et le café coule
", indique par exemple
un internaute. Il sont nombreux à laisser leur numéro de téléphone, au cas où, mais en les appelant on se rend compte que pour l'instant la plupart n'ont
pas été sollicités.

"Il vaut mieux qu'internet relaye ce genre d'infos plutôt que des bêtises en chaîne" (Amandine, qui accueille une famille naufragée de la route cette nuit)

Amandine, une utilisatrice de Facebook, s'est inscrite sur la page "Entraide neige" à 22h lundi soir. C'est son beau frère qui a publié le lien. Elle a proposé des boissons chaudes, du réconfort et un toit à une famille de conq personnes. C'est le rôle d'internet selon elle.

D'autres initiatives du même genre ont été lancées, en Haute-Normandie par exemple, avec plus ou moins de succès.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.