Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Deux ans après le naufrage, le commandant du "Concordia" remonte à bord

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Renaud Bernard / Gian Claudio Calderara / France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Poursuivi pour homicides multiples par imprudence, abandon de navire et dégâts causés à l'environnement, Fransceco Schettino participe à une reconstitution sur les lieux du drame.

Francesco Schettino est finalement remonté à bord de son navire. Jeudi 27 février, deux ans après l'avoir quitté lors du naufrage qui avait fait 32 morts, le commandant du Costa Concordia a rejoint le bateau, toujours échoué sur l'île italienne du Giglio, depuis le 13 janvier 2012. Assailli par les journalistes et les cameramen, le capitaine, lunettes noires et blouson de cuir, s'est très difficilement frayé un chemin sur le quai étroit de la petite île toscane pour participer à une reconstitution et s'expliquer sur son comportement le jour du drame.

Francesco Schettino est poursuivi pour homicides multiples par imprudence, abandon de navire et dégâts causés à l'environnement. Lors du naufrage, la nuit du 13 janvier 2012, un officiel de la capitainerie du port de Livourne avait intimé l'ordre à Schettino de remonter sur son navire qu'il avait quitté alors que les secours de nombreux passagers étaient en cours. "Remonte à bord, putain !", s'était exclamé le capitaine Gregorio de , dans une conversation dont l'enregistrement avait été repris dans le monde entier.

Schettino affirme pour sa part être tombé dans une chaloupe et être resté sur le quai pour "coordonner les secours". Jeudi, les experts doivent examiner le générateur de secours du navire qui, selon la défense, n'a pas fonctionné le soir du drame, ainsi que l'ascenseur. Schettino y sera "comme accusé et non comme consultant" et ne pourra donc pas intervenir, a prévenu le juge.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.