Mort de Thomas à Crépol : onze personnes interpellées, soupçonnées d'avoir été présentes le soir de la mort de l'adolescent

Une dizaine de personnes ont été interpellées, lundi matin, dans la Drôme. Elles sont soupçonnées d'avoir été présentes sur les lieux le soir de la mort de Thomas à Crépol.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Enquête devant la salle des fêtes de Crépol, décembre 2023, photo d'illustration. (STEPHANE MARC / MAXPPP)

Onze personnes ont été interpellées, lundi 11 mars, dans le secteur de Romans-sur-Isère (Drôme), dans le cadre de l'enquête sur la mort de Thomas à Crépol en novembre dernier, a appris franceinfo de source proche de l'enquête, confirmant une information du Parisien.

Toujours de source proche de l'enquête, dix de ces personnes sont majeures et une est mineure. Tous sont originaires de Romans-sur-Isère ou à proximité immédiate. Tous sont Français et connus - pour la plupart - pour des délits mineurs. 

Selon les informations de France Bleu Drôme Ardèche, les personnes interpellées - et dont les gardes à vue sont en cours - sont soupçonnées d'avoir été présentes sur les lieux le soir de la mort de Thomas. Leurs noms, surnoms ou description physique ont été donnés par les 104 témoins lors des premiers interrogatoires.

Neuf jeunes ont déjà été mis en examen

Le parquet de Valence précise que ces gardes à vue "peuvent, le cas échéant, selon la situation personnelle des gardés à vue, durer jusqu'à 96 heures". En effet, le fait que l'enquête porte sur des faits d'homicide et tentatives d'homicides volontaires commis en bande organisée justifie la durée pouvant aller jusqu'à 96 heures. 

Dans ce dossier neuf jeunes de 16 à 22 ans ont déjà été mis en examen et six ont été placés en détention provisoire. L'auteur du coup de couteau mortel n'est en revanche toujours pas clairement identifié et l'arme du crime n'a pas été retrouvée. Thomas, 16 ans, a été tué d'un coup de couteau dans la nuit du 18 au 19 novembre à Crépol, dans le nord du département de la Drôme, à la sortie d'un bal du village.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.