Tuerie de Chevaline : la scène du crime bouclée pour de nouvelles investigations, neuf ans après les faits

"Il y a toujours des enquêteurs qui travaillent dessus, mais il n'y a pour l'instant pas de rebondissements dans cette affaire", précise la procureure de la République d'Annecy.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un véhicule de la gendarmerie se rend sur les lieux de la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie), le 5 septembre 2021. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

Neuf ans après les faits, la zone où s'est déroulé le quadruple meurtre de Chevaline (Haute-Savoie) va être bouclée jeudi 30 septembre. La scène du crime sera gelée dans l'après-midi pendant plusieurs heures par la section de recherche de la gendarmerie pour de nouvelles investigations, rapporte à France télévisions une source judiciaire. La circulation va âtre coupée par arrêté municipal. "Il s'agit d’un acte d'enquête classique, ce n'est pas lié à de nouveaux rebondissements et on ne s'attend pas à découvrir des choses particulières. Il s'agit d'un déplacement juste pour vérifier certains éléments", a commenté auprès de France 3 Line Bonnet-Mathis, procureure de la République d'Annecy.

Le 5 septembre 2012, un Britannique d'origine irakienne de 50 ans, Saad al-Hilli, sa femme et sa belle-mère ont été trouvés morts, avec plusieurs balles dans la tête, dans leur voiture sur une route de campagne près de Chevaline, non loin du lac d'Annecy. Une fillette du couple a été grièvement blessée, tandis que sa petite soeur a été retrouvée indemne, recroquevillée sous les jambes de sa mère. Un cycliste de la région, probable victime collatérale, a également été abattu. "Il y a toujours des enquêteurs qui travaillent dessus, mais il n'y a pour l'instant pas de rebondissements dans cette affaire", précise Line Bonnet-Mathis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tuerie de Chevaline

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.