Cet article date de plus de dix ans.

Tuerie dans l'Aude : le profil du suspect se précise

Il s'agit de l'ancien compagnon d'une des victimes. Christophe Motta s'est suicidé à l'arbalète. Crime passionnel ou non, le mobile reste à déterminer. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
C'est dans leur villa, à Monze (Aude), que Loïc et Géraldine Cariou ont été sauvagement tués à l'arme blanche le 21 juillet 2013. ( MAXPPP)

C'est "la grande inconnue de cette affaire", selon le vice-procureur. Qui était le principal suspect dans le double homicide de l'Aude ? Quel était son mobile ? Agé d'une quarantaine d'années, Christophe Motta s'est suicidé très peu de temps après l'assassinat à l'arme blanche de Loïc et Géraldine Cariou à Monze, en se tirant une flèche d'arbalète dans la tempe. Tout le désigne comme l'auteur de ce crime particulièrement violent. Mais de nombreux éléments restent à éclaircir. Francetv info fait le point.

Le profil : un "original", ancien compagnon de la victime

Christophe Motta, qui vivait à Lorient, n'a pas un passé de violences, même si un proche a témoigné de son "goût certain" pour les armes blanches et les arbalètes. Un hachoir et un sabre ont été retrouvés sur les lieux du crime. Loïc Cariou présentait des dizaines de blessures, dont l'une infligée par une flèche d'arbalète. Il avait eu une brève relation avec Géraldine Cariou, avec qui il a eu une fille.

Le suspect est décrit comme quelqu'un d'"original", un homme en voie de marginalisation qui n'avait pas de travail et rencontrait des problèmes de logement. "C’était un gars costaud, qui vivait de petits boulots sur le port. Mais je ne l’avais pas vu depuis plusieurs mois", témoigne un commerçant de Lorient dans Midi LibreSelon le quotidien, ce fils de journaliste aurait connu plusieurs drames dans sa jeunesse, "le suicide de sa mère et un très grave accident de moto qui lui avait valu une longue convalescence".

Le mobile : la piste du crime passionnel incertaine 

Les enquêteurs ont retrouvé dans la voiture du suspect des notes manuscrites faisant penser à un "journal intime". Ce dernier n'a pas été totalement exploité, mais l'homme y évoque "l'acte final". Il s'agit désormais de trouver une explication au drame survenu très longtemps après la séparation du couple qu'il formait avec Géraldine, à laquelle il n'avait jamais été marié.

Ils ont eu une fille ensemble, âgée d'une quinzaine d'années aujourd'hui. Elle vivait avec sa mère, mais était absente au moment de l'homicide. Loïc Cariou, rencontré bien plus tard, n'est pas à l'origine de la séparation de Christophe et Géraldine. La piste du crime passionnel semble donc incertaine.

L'enquête se poursuit pour tenter de déterminer, outre le mobile et l'état d'esprit du suspect, les conditions dans lesquelles il est venu dans l'Aude, pour apporter "des réponses" aux familles, précise le vice-procureur de Carcassonne. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.