Trois personnes en garde vue pour le meurtre d'un homme en janvier à Tarbes, la piste de la vengeance privilégiée

Les origines du meurtre de cet homme de 59 ans pourraient remonter à une affaire vieille de 20 ans. La victime avait été condamnée pour des attouchements sur une fillette, rapporte France Bleu Béarn, mercredi.

La maison de la victime à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées.
La maison de la victime à Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées. (Radio France - Daniel Corsand)

Trois personnes ont été placées en garde à vue, mardi 5 juin, dans le Vaucluse, dans l'enquête sur le meurtre d'un homme de 59 ans, abattu fin janvier à Tarbes (Hautes-Pyrénées), rapporte France Bleu Béarn, mercredi. Les personnes placées en garde à vue sont soupçonnées d'être le commanditaire et les exécutants de l'assassinat.

La piste de la vengeance privilégiée

Les enquêteurs privilégient la piste d'une vengeance qui remonterait à une affaire vieille de 20 ans. L'homme abattu avait été condamné pour des attouchements sur une fillette, quand il vivait dans le Sud-Est de la France. La police judiciaire de Pau étude la piste d'un assassinat commandité par un proche de cette enfant.

Le 31 janvier dernier, les tireurs sont arrivés en voiture devant son domicile, à Tarbes, et ont ouvert le feu sans sommation, dès que l'homme a ouvert sa fenêtre. Une information judiciaire pour assassinat a été ouverte et confiée à la police judiciaire de Pau, sous la direction d'une juge d'instruction de Pau.