Clément Méric est mort d'un ou de coups au visage, selon l'autopsie

Ce n'est pas sa chute qui a tué le militant antifasciste, d'après des informations de RTL et France Info.

Clément Méric, au centre, foulard rouge, lors d\'une manifestation à Paris, le 17 avril 2013.
Clément Méric, au centre, foulard rouge, lors d'une manifestation à Paris, le 17 avril 2013. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Clément Méric n'est pas mort de sa chute, mais bien d'un ou de plusieurs coups portés au visage, selon RTL et France Info. Les deux radios affirment avoir eu accès aux premières conclusions des médecins légistes qui ont autopsié le corps du militant antifasciste, mort jeudi à la suite d'une altercation avec des skinheads, à Paris.

"L'ecchymose repérée à l'arrière du crâne, provoquée par la chute du jeune homme sans doute sur un objet métallique, n'est pas à l'origine du décès", affirme ainsi RTL. Il serait bien mort "d'un ou plusieurs coups portés à la tête - précisément sur la face avant du crâne", ajoute France Info.

La précision est importante. Cela signifie que ce n'est pas en heurtant un potelet que le militant d'extrême gauche est mort, mais bien sous le ou les coups. D'après RTL, "les deux suspects qui reconnaissent avoir frappé Clément Méric démentent avoir utilisé un poing américain".