DIRECT. Meurtre d'un enfant dans l'Aisne : le suspect est mis en examen et placé en détention provisoire

Le suspect est mis en examen pour meurtre d'un mineur de 15 ans précédé ou accompagné d'un viol.

La maison où a été retrouvé le corps sans vie du petit Tom, au Hérie-La Vieville (Aisne), le 29 mai 2018.
La maison où a été retrouvé le corps sans vie du petit Tom, au Hérie-La Vieville (Aisne), le 29 mai 2018. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)
Ce qu'il faut savoir

L'homme de 27 ans, interpellé après le viol et le meurtre d'un enfant de 9 ans dans un village de l'Aisne, a été mis en examen et placé en détention provisoire, a indiqué le parquet de Laon jeudi 31 mai. "Lors de sa dernière audition, le mis en cause a fait des déclarations aux termes desquelles il indiquait se souvenir de certaines scènes le reliant aux faits commis sur le mineur", a précisé le procureur dans un communiqué.

Une mort "due à un traumatisme crânien". Mercredi, le procureur de la République de Laon, Baptiste Porcher, avait déclaré lors d'une conférence de presse que la mort du petit Tom était "due à un traumatisme crânien" et que "des traces de viol [avaient] été mises en évidence".

"La dernière personne à avoir vu la victime en vie". "Le gardé à vue est, en l'état de nos investigations, la dernière personne à avoir vu la victime en vie", avait ajouté le magistrat. S'il niait jusque là son implication, l'homme a plus tard dit avoir des "flashs" dans lesquels il se voit frapper sur quelque chose. Selon une source proche de l'enquête contactée par France 3, il ne fait "pas d'aveux directs" et ne dit pas avoir frappé l'enfant.

Le corps découvert lundi soir. Le corps de l'enfant quasi nu avait été découvert lundi soir au fond d'un jardin d'une maison abandonnée du Hérie-La Vieville, village de 230 habitants situé à 30 km de Saint-Quentin.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AISNE

19h04 : Dans ce dossier, deux juges d'instruction ont été co-saisis de l'enquête. "Avoir quatre yeux sur cette affaire, particulièrement remarquable au vu de la gravité des faits, ne sera pas un luxe", réagit Paul-Henri Delarue, l'avocat des parents du petit Tom qui vont se porter parties civiles dès demain.

19h08 : "D'après ce que je sais, cet homme, un homme au mode de vie marginal mais totalement établi dans le village, a d'abord nié avoir été présent sur les lieux avant de se retrancher derrière son droit au silence. Mais il a fait des déclarations hier soir, évoquant des 'flashs'", précise l'avocat.

18h59 : "C'est un soulagement pour mes clients de pouvoir mettre un nom sur tout ça", indique à franceinfo Paul-Henri Delarue, l'avocat de la famille du petit Tom, retrouvé mort au Hérie-la-Viéville (Aisne) lundi soir. Il réagit à la mise en examen d'un jeune homme de 27 ans habitant le village et qui se trouvait en garde à vue depuis mardi matin.

18h18 : Notre journaliste Mathilde Goupil se trouve à Laon, à la sortie du tribunal où le suspect a été mis en examen. Il vient d'en être extrait pour être conduit en prison.

18h28 : "Compte tenu des indices concordants recueillis grâce au travail considérable des nombreux enquêteurs et techniciens mobilisés, ainsi que des dernières déclarations du mis en cause, l'intéressé a été déféré ce matin au tribunal de grande instance de Laon", poursuit le procureur de la République de Laon (Aisne).

18h15 : "Lors de sa dernière audition, le mis en cause a fait des déclarations aux termes desquelles il indiquait se souvenir de certaines scènes le reliant aux faits commis" sur le petit Tom, écrit le procureur de la République de Laon (Aisne).

18h11 : Le suspect dans l'enquête sur la mort et le viol de Tom a été mis en examen et écroué, annonce le parquet.

17h28 : Le gardé à vue dit avoir des "flashs" dans lesquels il se voit frapper sur quelque chose. Selon la source proche de l'enquête, il ne fait pas d'"aveux directs" et ne dit pas avoir frappé l'enfant.

17h13 : Selon les informations de France 3, le gardé à vue, dans le cadre de l'enquête sur la mort de Tom, a commencé à parler la nuit dernière. Il a livré des éléments laissant penser qu'il se trouvait bien sur place, explique une source proche de l'enquête.

09h04 : Le suspect dans l'enquête sur la mort de Tom, un garçon de 9 ans dans l'Aisne, est déféré au parquet de Laon, après 48 heures de garde à vue. Le procureur de Laon confirme à franceinfo une information de LCI.