Meurtre d'Alexandre Junca : la perpétuité pour l'accusé principal

Mickaël Baehrel a été reconnu coupable d'avoir tué puis démembré ce collégien de 13 ans, en 2011.

France 3

Après deux semaines de procès, les jurés de la cour d'Assises de Pau (Pyrénées-Atlantiques) ont rendu leur verdict dans l'affaire du meurtre d'Alexandre Junca. Les quatre suspects sortent un par un du palais de justice sous les cris de la foule. Mickaël Baehrel est condamné à la perpétuité, ses trois complices à des peines allant de trois à quinze ans de prison. "Pour moi, on a gagné", témoigne Valérie Lance, la mère d'Alexandre.

Agressé pour un portable

Alexandre Junca, 11 ans, avait disparu le 6 juin 2011. Après de longues recherches, son corps démembré avait été retrouvé, jeté dans le Gave de Pau. Selon l'enquête, le collégien a été agressé un soir dans la rue alors qu'il rentrait chez lui par Christophe Cami, un SDF qui voulait lui voler son portable. Mickaël Baehrel, un autre SDF, s'est ensuite acharné sur l'enfant, le tuant à coups de marteau. Fatima Ennajah a caché le cadavre avant qu'il soit dépecé par Claude Ducos. Il devrait y avoir un autre procès puisqu'au moins un accusé a annoncé qu'il ferait appel de sa condamnation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexandre Junca, 13 ans, mort à Pau en juin 2011.
Alexandre Junca, 13 ans, mort à Pau en juin 2011. (MAXPPP)