Cet article date de plus de huit ans.

Justice : 30 ans de prison pour "la veuve noire de l'Isère"

Manuela Gonzalez, 53 ans, accusée d'avoir tué son dernier mari et surnommée "la veuve noire" a été condamnée vendredi à 30 ans de réclusion par la cour d'assises de l'Isère. L'avocat général avait requis une peine de 25 ans de réclusion.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

La "veuve noire ", Manuela Gonzalez, 53 ans a donc été
condamnée à 30 ans de réclusion criminelle ce vendredi par la cour d'assises de
l'Isère.

Malgré l'absence de "preuves évidentes ", les jurés sont
donc allés au delà de la réquisition de l'avocat général qui demandait 25 ans
parce qu'ils ont estimé qu'il "existait un faisceau d'éléments, un
enchaînement de faits, de constatations, qui permettent de demander une
décision de culpabilité
".

Le fils de la victime a fondu en larmes

A l'annonce du verdict, Nicolas Cano, le fils de la victime, a fondu en
larmes alors que Manuela Gonzalez est restée sans réaction.

Son père, Daniel Cano avait été retrouvé mort en octobre 2008 à l'arrière de
son véhicule incendié. Les d'analyses toxicologiques avaient révélé la présence
de trois somnifères différents dans son sang. 

Trois somnifères différents

Par le passé, dans les années 80, quatre autres compagnons de celle que l'on
a surnommé la veuve noire avaient subi des intoxications et deux d'entre eux
étaient morts.

Un mois avant sa mort, Daniel Cano avait échappé de peu à un incendie dans
la chambre du couple.

Argent détourné

Avant et après la mort de son mari, Manuela Gonzalez avait fait plusieurs
emprunts et détourné sur ses comptes plusieurs dizaines de milliers d'euros qui
appartenaient à Daniel Cano.

L'avocat de l'accusée a annoncé qu'il avait l'intention de faire appel.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Meurtres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.