VIDEO. Fillette morte à Berck : la mère "consciente de son acte", "exprime des remords"

C'est "dans un moment de détresse, d'isolement, de solitude absolu", que la mère est "passée à l'acte", déclare son avocate Me Fabienne Roy-Nansion, ajoutant que sa cliente est "totalement consciente de son acte" et qu'elle "exprime des remords".

HUGO CLEMENT et REDDA SATTAR – FRANCE 2

Agée de 36 ans, la mère d'Adélaïde, fillette de 15 mois noyée à Berck-sur-Mer (Pas-de-Calais), a reconnu s'être rendue dans cette ville pour mettre fin aux jours de son enfant. Samedi 30 novembre, elle été mise en examen pour assassinat et placée en détention provisoire. La franco-sénégalaise a été arrêtée vendredi à son arrivée dans l'appartement de Saint Mandé (Val-de-Marne), où elle habitait avec un homme plus âgé, qui pourrait être le père de sa fille. Elle a expliqué aux enquêteurs être sans ressources, sans travail, étudiante en philosophie.

C'est "dans un moment de détresse, d'isolement, de solitude absolu", que la mère est "passée à l'acte", déclare son avocate Me Fabienne Roy-Nansion à la sortie du tribunal, ajoutant que sa cliente est "totalement consciente de son acte" et qu'elle "exprime des remords". La mère a expliqué s'être rendue à Berck pour mettre fin aux jours de son enfant, selon le parquet. Elle l'a déposée vivante sur la plage alors que la marée montait. Voici le point de l'enquête avec nos confrères de France 2

Berck-Sur-Mer (Pas-de-Calais), le 26 11 2013 : la plage où le corps de la fillette a été retrouvé
Berck-Sur-Mer (Pas-de-Calais), le 26 11 2013 : la plage où le corps de la fillette a été retrouvé ( MAXPPP)