Albi : un buraliste écope de sept ans de prison pour avoir tué un cambrioleur

La cour d'assises a rejeté la qualification de légitime défense, demandée par le parquet.

Le buraliste Luc Fournié comparaît pour avoir tué un cambrioleur en 2009, devant la cour d\'assises d\'Albi (Tarn), le 30 mars 2015.
Le buraliste Luc Fournié comparaît pour avoir tué un cambrioleur en 2009, devant la cour d'assises d'Albi (Tarn), le 30 mars 2015. (MAXPPP)

Il avait abattu un cambrioleur d'un coup de fusil en 2009. Luc Fournié, buraliste de Lavaur (Tarn), a été condamné à sept ans de prison, mercredi 1er avril. La cour d'assises d'Albi a estimé qu'il était coupable du meurtre de Jonathan Lavignasse, 17 ans, et de blessure sur Ugo Bernardon. Elle a rejeté la qualification de légitime défense, demandée par l'avocat général.

La cour a condamné Luc Fournié, 58 ans, au motif essentiel que "sa riposte avait été disproportionnée compte tenu du temps écoulé" - quatre jours - entre le moment où la sœur de Luc Fournié avait constaté que les barreaux d'une fenêtre du bar-tabac avaient été endommagés et le drame.

Luc Fournié va faire appel de sa condamnation

A l'époque, après avoir été alerté, Luc Fournié s'était "préparé au retour des voleurs : son fusil était chargé et il dormait dans la réserve", avait indiqué à l'audience un des experts psychiatres. "On ne peut pas être en état de légitime défense quand on prépare sa défense", avait insisté pendant sa plaidoirie l'avocat de la partie civile, Me Simon Cohen.

Luc Fournié avait lui-même appelé les gendarmes et les secours après avoir tué le jeune cambrioleur, dans la nuit du 14 décembre 2009, quand les deux voleurs s'étaient introduits dans son établissement. "Luc Fournié s'est retrouvé face à deux silhouettes dans l'obscurité, il était mort de frousse", a plaidé son avocat, ajoutant que "le droit à la peur, c'est le droit de défendre sa personne". Son client va faire appel de la condamnation.