Cet article date de plus de huit ans.

Meurtre du Trocadéro : deux interpellations

La nuit de la Saint-Sylvestre, un homme avait été tué dans les jardins du Trocadéro. Deux mois plus tard, deux suspects sont actuellement en garde à vue dans les locaux de la brigade criminelle de la police judiciaire. Manuel Valls "félicite les enquêteurs" pour leur "ténacité".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Même s'il est encore trop tôt pour connaître le degré d'implication de ces deux hommes - leur audition se poursuit dans les locaux de la brigade criminelle, elle peut durer 48 heures - on sait que les deux suspects, âgés tous les deux d'une trentaine d'années, ont été interpellés hier après-midi porte d'Ivry, dans le 13e arrondissement de la capitale.

On ne sait pas encore comment les enquêteurs sont remontés jusqu'à eux. En tout cas, un profil ADN a été retrouvé sur les lieux du drame, dans les jardins du Trocadéro. Mais rien n'indique aujourd'hui que ce profil soit en lien avec mes deux hommes entendus.

Tué pour avoir voulu défendre une amie

Le meurtre remonte donc à la nuit du 31 décembre. Vers 3 heures du matin, plusieurs individus s'en prennent à un groupe de copains qui fêtent le réveillon au Trocadéro. Des témoins parlent de trois, quatre, voire cinq agresseurs.

Ceux-ci arrachent le sac d'une jeune fille. En voulant la défendre, son ami, Antoine, âgé de 20 ans, est poignardé. Ce jeune homme, habitant Massy dans l'Essonne, reçoit un coup de couteau au thorax. Il meurt sur le coup.

Il y a deux mois, Manuel Valls avait rapidement réagi. Mardi soir, il a tenu à féliciter les enquêteurs pour leur "ténacité " dans cette affaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.