Meurtre à Grande-Synthe : soupçons sur la messagerie Coco

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Meurtre à Grande-Synthe : soupçons sur la messagerie Coco
Article rédigé par France 2 - L. Nahon, S. Broyet, D. Fossard, S. Fel, V. de Rincquesen, L. Desbois, L'oeil du 20H, H. Horoks
France Télévisions
France 2
Après le meurtre de Philippe Coopman à Grande-Synthe (Nord), la messagerie en ligne Coco.gg est au centre des débats. C’est via ce site de discussion que les deux agresseurs présumés auraient attiré la victime.

Un logo rassurant, un nom presque rigolo mais que se cache-t-il derrière le site de rencontres Coco ? Pour s’inscrire, il suffit de rentrer un pseudo, son genre, d’indiquer son âge et son code postal. Aucun contrôle n’est nécessaire pour être admis. Très vite, des propositions très directes et tarifées sont proposées. Le site Coco sert-il de plateforme à la prostitution, parfois celle des mineurs ? Sur la plateforme, des centaines de photos pornographiques sont présentes.

Difficile de le sanctionner 

 C’est sur le site Coco que les assassins présumés de Philippe Coopman ont donné rendez-vous à leur victime à Grande-Synthe (Nord). Mais ce guet-apens via la plateforme est loin d’être un cas isolé. Le site a également servi à un prédateur sexuel qui recrutait des hommes pour violer sa femme. Mais il semble difficile de sanctionner le site. Créée il y a 20 ans par un Français, la plateforme a changé de mains plusieurs fois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.