Marseille : un mort et quatre blessés dans la chute d'un canot du paquebot géant "Harmony of the Seas"

Un canot de sauvetage du plus gros paquebot du monde s'est décroché, mardi, dans le port, avec cinq membres d'équipage à bord, durant un exercice de sécurité.

\"L\'Harmony of the Seas\" dans le port de Marseille, le 13 septembre 2016.
"L'Harmony of the Seas" dans le port de Marseille, le 13 septembre 2016. (MAXPPP)

Un accident mortel sur le plus gros paquebot du monde. Un canot de sauvetage de l'Harmony of the Seas s'est décroché mardi 13 septembre dans le port de Marseille. La chute a fait un mort et quatre blessés graves "polytraumatisés", "deux en urgence absolue et deux en urgence relative", selon un porte-parole des marins-pompiers de Marseille, intervenus sur les lieux. Tous sont des membres d'équipage.

Une chute de 10 m avec 5 personnes à bord

La chute du canot s'est produite "pendant un exercice de sécurité", a expliqué l'adjoint au maire de Marseille en charge des marins-pompiers. "Un exercice qui se fait hebdomadairement et qui consiste à sortir un canot de sauvetage pour le mettre à la mer", a détaillé le procureur de la République de Marseille.

L'embarcation a fait une chute de 10 mètres avec cinq personnes à bord, toutes des membres de l'équipage, selon l'adjoint au maire et le procureur. Un Philippin de 42 ans a trouvé la mort. Trois des blessés sont également philippins, le quatrième est indien. Les deux blessés les plus graves ont été évacués vers l'Hôpital Nord, selon l'élu marseillais.

Escale prolongée pour les besoins de l'enquête

Des investigations sont en cours pour déterminer comment "le câble ou l'accroche" ont pu se rompre et conduire le canot à "tomber brutalement à l'eau", a détaillé le procureur. L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie maritime. L'Inspection du travail et le Centre de sécurité des navires sont également saisis. 

Le bateau de croisière était arrivé à Marseille tôt mardi matin en provenance de Palma de Majorque, selon le site spécialisé marinetraffic. Le bâtiment devait initialement repartir mardi soir pour l'Italie, selon le port de Marseille. Mais le navire ne devrait pas pouvoir quitter son port d'escale avant mercredi pour les besoins de l'enquête, a précisé le procureur.