Cet article date de plus de deux ans.

Magasins de luxe pillés à Paris : dix jeunes mis en examen

Les images de l'un des pillages dans une boutique parisienne avaient été diffusées sur les réseaux sociaux. Six jeunes ont été placés en détention provisoire, dont trois mineurs, et quatre libérés sous contrôle judiciaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Illustration brassard de police. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

Les vols avaient eu lieu en plein jour, et beaucoup fait parler sur les réseaux sociaux. Dix jeunes âgés de 17 et 18 ans ont été mis en examen pour "vols aggravés" et "vols aggravés et violences en réunion", a appris franceinfo de source judiciaire, samedi 19 décembre, après les pillages de boutiques de luxe Moncler et Prada à Paris notamment, le 11 décembre dernier.

En tout 11 personnes ont été interpellées mercredi, et dix d'entre elles ont été présentées à un juge vendredi à l'issue de leur garde à vue. Six jeunes ont été placés en détention provisoire (dont les trois mineurs) et quatre libérés sous contrôle judiciaire.

Des images sur les réseaux sociaux

Des images de vidéosurveillance de la boutique Moncler à Paris avaient été diffusées sur les réseaux sociaux, le 11 décembre dernier. Elles montraient une dizaine de personnes entrer à la file indienne et repartir moins d'une minute plus tard les bras chargés de doudounes de luxe, spécialité de la marque.

Selon une source proche du dossier à l’AFP, "l'identification des suspects s'est faite grâce à un gros travail de recoupement des images de vidéosurveillance des magasins, de la RATP et des investigations de téléphonie" et "l'un d'eux avait posté une photo de lui et d'un autre suspect avec les vêtements volés sur son compte Instagram public".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.