Cet article date de plus de trois ans.

Lyon : un détenu évadé interpellé et condamné à 2 ans de prison pour avoir escroqué des octogénaires

L'homme choisissait dans l'annuaire des personnes dont le prénom laissait penser qu'elles étaient âgées, les appelait pour les prévenir qu'un agent allait passer vérifier leur installation électrique, puis leur dérobait portefeuilles et objet de valeurs.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le centre de détention de Roanne, le 19 janvier 2009. (PHILIPPE MERLE / AFP)

Un homme qui n'avait jamais réintégré la prison de Roanne (Loire) après une permission, fin janvier, a été condamné vendredi à deux ans de prison ferme, pour avoir escroqué treize personnes octogénaires depuis février en se faisant passer pour un électricien, selon les informations de franceinfo samedi 20 octobre. Il sera jugé ultérieurement pour son évasion.

Arnaques "à la fausse qualité"

L'enquête, menée par la brigade criminelle de la sûreté départementale du Rhône, a démarré après que les autorités ont noté une recrudescence des arnaques "à la fausse qualité" en région lyonnaise : l'homme choisissait, dans l'annuaire, des personnes dont le prénom laissait penser qu'elles étaient âgées, et les appelait depuis des téléphones publics pour les prévenir qu'un agent allait passer vérifier leur installation électrique. Il se présentait ensuite chez ses victimes vêtu d'une tenue professionnelle.

Le suspect dérobait les portefeuilles et objet de valeurs chez les victimes, pour un préjudice estimé à 10 000 euros pour ce qui est des espèces volées ou retirées avec les cartes bancaires des octogénaires, dont il avait obtenu le code en gagnant leur confiance, le montant des objets de valeurs n'ayant pas encore été estimé.

Un avis de recherche avait été diffusé

Les enquêteurs avaient diffusé un avis de recherche à partir des images de vidéosurveillance des distributeurs de billets et des commerçants où les cartes dérobées ont été utilisées, avant qu'un enquêteur lyonnais reconnaisse le suspect comme étant un détenu de 35 ans qui ne s'était pas présenté à la prison de Roanne (Loire) après une autorisation de sortie, fin janvier, et était condamné pour des faits similaires. La surveillance de son entourage a permis son interpellation, mercredi, dans le 7e arrondissement de Lyon, alors que l'homme sortait de chez une nouvelle victime.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.