Cet article date de plus de deux ans.

Lorient : la version de la passagère du véhicule ne convainc pas les enquêteurs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Lorient : la version de la passagère du véhicule ne convainc pas les enquêteurs
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

À Lorient (Morbihan), la garde à vue de la passagère du véhicule qui a fauché deux enfants dimanche 9 juin a été prolongée. Elle dit ne pas savoir où se cache le conducteur en fuite.

Sa garde à vue a été prolongée. Vendredi 14 juin, la passagère du véhicule qui a percuté deux enfants dimanche 9 juin à Lorient (Morbihan) est toujours entendue par la police. Si elle répond aux questions des enquêteurs, elle répète qu'elle ne sait pas où se trouve le chauffard en cavale. "Elle explique qu'ils se sont séparés la nuit qui a suivi l'accident et qu'elle a erré seule dans la forêt pendant trois jours avant de décider de se rendre", indique la journaliste Diane Schlienger, en duplex sur place.

Fausse alerte à Rennes

Les propos de la jeune femme de 21 ans sont néanmoins confus, elle ne convainc pas les policiers. Ces derniers ont remarqué qu'elle n'avait pas le profil d'une personne sous-alimentée pendant trois jours. Les enquêteurs recherchent alors d'éventuels complices qui auraient pu héberger la jeune femme. Vendredi 14 juin, un passager a cru apercevoir le conducteur en fuite dans un TGV, le train a été immobilisé en garde de Rennes (Ille-et-Vilaine) pendant vingt minutes pour que le policier puisse le fouiller. "C'était apparemment une fausse alerte", conclut Diane Schlienger.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.