Limoges : une troisième interpellation après des violences envers des policiers et des pompiers

France Bleu Limousin annonce ce vendredi l'interpellation d'un homme soupçonné de violences envers des policiers et des pompiers à Limoges au début du mois d'août.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les faits ont eu lieu dans le quartier du Val de l'Aurence, à Limoges (Haute-Vienne). (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Un troisième homme a été interpellé après des violences envers des policiers et des pompiers dans le quartier du Val de l'Aurence à Limoges au début du mois d'août, indique France Bleu Limousin ce vendredi 12 août. L'homme de 18 ans sera jugé en comparution immédiate le mardi 16 août.

Les enquêteurs le soupçonnent d'avoir participé aux jets de pierres, à la manipulation de cocktails Molotov, d'avoir tenu un mortier et d'avoir approvisionné ses complices en sacs de pierre alors qu'il avait le visage encagoulé. Lui nie catégoriquement les faits. Le jeune majeur, dont le casier judiciaire comporte 26 mentions pour vol, cambriolage, incendie volontaire ou trafic de stupéfiants, a été placé en détention provisoire dans l'attente de son jugement.

Deux nuits d'affrontements

Le quartier prioritaire du Val de l'Aurence a connu deux nuits d'affrontements en début de semaine. Entre lundi et mardi, des pompiers et des policiers les accompagnant lors d'une intervention sur un véhicule en feu ont été pris pour cibles par des jets de projectiles, de cocktails Molotov et de mortiers. La nuit suivante, des policiers ont à nouveau été visés. Des CRS, déployés en renfort, ont rapidement ramené le calme.

Deux frères de 17 et 21 ans ont déjà été interpellés dans ce dossier. Le plus âgé a été condamné à deux ans de prison avec sursis, à une interdiction de séjour dans le quartier en question et à une suspension de toute autorisation de port d'armes pendant cinq ans. Le plus jeune sera jugé au mois de septembre par le tribunal des enfants de Limoges.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.