Cet article date de plus de quatre ans.

Lille : 22 personnes arrêtées pour des vols de voitures par piratage électronique

22 personnes ont été arrêtées lundi 24 juin dans le Nord, la plupart domiciliées dans la métropole lilloise, a appris franceinfo samedi 29 juin. Pour le moment, l'enquête dénombre 65 véhicules volés par le réseau.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Vol de voiture, illustration. Photo prise le 9 avril 2018 (PIERRE HECKLER / MAXPPP)

Les voleurs dérobaient principalement des véhicules de marques Peugeot et Renault "sans clé ni effraction", précise la section de recherche de la gendarmerie de Lille. Les malfaiteurs "avaient recours au piratage électronique des dispositifs de verrouillage et d'anti-démarrage". Les voitures étaient ensuite stockées dans des hangars dans le Nord et le Pas-de-Calais. Elles étaient maquillées pour ne pas être reconnaissables. Les numéros de série étaient modifiés et "des formulaires de cartes grises dérobés permettaient aux organisateurs de ce réseau d'écouler de nombreux véhicules dans d'autres régions, notamment dans le sud de la France et à proximité de la frontière suisse, en les acheminant de nuit en convois".

15 personnes mises en examen

Les perquisitions ont permis de mettre la main sur une vingtaine de voitures volées. De plus, près de 175 000 euros en espèces, plus de 35 000 euros sur un compte bancaire, 5 véhicules représentant une valeur totale estimée à 58 000 euros, plusieurs armes et 500 grammes de résine de cannabis ont également été saisis par les enquêteurs de la gendarmerie et de la police.

A l'issue de leurs gardes à vue, 15 personnes ont été présentées au juge d'instruction. Quatre d'entre elles ont été mises en examen et placées en détention provisoire, tandis que 11 autres personnes ont été également mises en examen et placées sous contrôle judiciaire, notamment pour vols en bande organisée, précise également la gendarmerie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.