Lens : plainte contre le principal du collège après le suicide d'une fillette de 12 ans

Lundi soir, une collégienne de 12 ans s'est donnée la mort à Lens, en se tirant une balle de fusil en pleine tête. Sa mère affirme avoir déposé plainte contre le principal du collège Jean-Jaurès pour "non-assistance à personne en danger", car l'encadrement du collège avait été alerté "à cinq ou six reprises".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le principal avait affirmé mardi que la jeune fille ne s'était jamais plainte de harcèlement.
La mère de la collégienne évoque de son côté "cinq à six" alertes lancées auprès de l'encadrement du collège Jean-Jaurès de Lens. Lors d'une deuxième rencontre au collège, en novembre dernier, les responsables lui auraient même déclaré qu'un "briefing" avait eu lieu dans la classe et que "les enfants avaient dit qu'ils allaient arrêter de l'agresser".

Pour sa mère, Pauline était à bout. Harcelée depuis des mois. "Traînée par terre par des gamins qui lui crachaient au visage, la bousculaient dans les escaliers, lui tiraient sa chaise à la cantine. Il y a eu énormément de choses", affirme-t-elle. Un certificat médical daté du 8 novembre mettrait en évidence des traces de coups dans le dos.

Lundi, Pauline, 12 ans, a pris le fusil de chasse de son père et s'est tiré une balle dans la tête.
Sa mère dit attendre de la justice "qu'on reconnaisse que c'est à cause de ça que (sa) fille s'est donné la mort et que ça ne se reproduise plus".

La direction de l'établissement ne souhaite plus faire de commentaires.
Le rectorat affirme que la famillle avait été alertée le 1er décembre que l'adolescente présentait un risque suicidaire. Et souligne "l'excellent travail de prévention" effectué par le principal.
Depuis, d'autres parents se sont fait connaître pour expliquer avoir dû retirer leurs enfants de l'établissement pour les mêmes raisons.