Le Havre : le maire forcé de partir

Le maire du Havre (Seine-Maritime) a été contraint de démissionner vendredi 22 mars. Quatre femmes l'accusent de leur avoir envoyé des photos pornographiques. Les administrés de la ville normande sont consternés.

France 3

Le 28 mai 2017, Édouard Philippe, en partance pour Matignon, remet à Luc Lemonnier l'écharpe de maire du Havre (Seine-Maritime). C'est la consécration pour cet élu de 50 ans, père de quatre enfants. Mais il est aujourd'hui contraint à la démission. Il est accusé par quatre femmes d'avoir envoyé par téléphone des photos de lui complètement nu. L'une d'elles a témoigné anonymement à France Bleu : "C'est du rentre-dedans, ouvertement. Je lui ai rappelé qu'il était quand même marié...et j'ai reçu des photos. Très 'hot', sexuelles, dégoûtantes. Il me disait que c'était pour me montrer son ouverture d'esprit."

Édouard Philippe de retour sur ses terres

Chez les habitants du Havre, l'ambiance est contrastée. "C'est dommage, il aurait dû se battre jusqu'au bout", témoigne une femme. "Ce n’est pas beau, il n'a pas à faire ça", déclare une autre. La plupart des élus municipaux estiment que c'est maintenant à la justice de faire son travail. Edouard Philippe s'est lui discrètement rendu dans la ville jeudi 21 mars. L'a-t-il convaincu de démissionner ?

Le JT
Les autres sujets du JT
Luc Lemonnier, le maire du Havre, le 20 mai 2017, aux côtés d\'Edouard Philippe, le Premier ministre et ancien maire de la ville.
Luc Lemonnier, le maire du Havre, le 20 mai 2017, aux côtés d'Edouard Philippe, le Premier ministre et ancien maire de la ville. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)