Cet article date de plus de quatre ans.

Le directeur des Restos du Cœur de Montreuil, soupçonné d'avoir inventé son agression par des islamistes, sera jugé

L'homme de 59 ans avait déclaré avoir été agressé à l'arme blanche dans les locaux de l'association par un couple ayant crié "Allahou akbar, chien d'infidèle".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un enquêteur de la police scientifique sur les lieux de l'agression présumée du directeur des Restos du Cœur de Montreuil (Seine-Saint-Denis) le 1er juillet 2016. (MAXPPP)

Il est soupçonné d'avoir inventé son agression par des islamistes. Le directeur des Restos du Cœur de Montreuil (Seine-Saint-Denis) sera jugé pour "dénonciation de crime imaginaire", a annoncé mercredi 6 juillet le parquet de Bobigny. 

L'homme de 59 ans avait déclaré avoir été agressé à l'arme blanche dans les locaux de l'association, vendredi tôt dans la matinée, par un couple ayant crié "Allahou akbar, chien d'infidèle" en prenant la fuite. Il présentait des blessures au thorax et au ventre et avait été hospitalisé.

Le suspect nie avoir inventé les faits

Une enquête pour tentative d'homicide volontaire avait été ouverte par le parquet de Bobigny, qui avait confié l'enquête à la brigade criminelle. La hache et le couteau décrits par la victime avaient été saisis. Mais, en l'absence de témoins, son récit a suscité la méfiance des enquêteurs. Ils l'ont finalement placé en garde à vue, mardi. 

"L'enquête n'a pas permis de confirmer les éléments de son récit de l'agression", indique le parquet de Bobigny. L'homme est désormais convoqué devant le tribunal correctionnel le 3 novembre. Il nie les faits qui lui sont reprochés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.